Plantes médicinales, caroube, liège et ornement urbain, telles sont les nouvelles spécialités vers lesquelles se tourne la Conservation des forêts de la wilaya d’Oran, qui oriente sa stratégie vers un aspect de rentabilité économique, mais aussi avec l’objectif de devenir un secteur pourvoyeur d’emplois.

Une superficie de plus de 80 hectares est mise à l’exploitation pour assurer les objectifs de l’institution forestière. « L’année verte» initiée, pour rappel, au mois de septembre dernier par Mouloud Cherif, wali d’Oran, servira donc de tremplin à la nouvelle vision des services de la Conservation des forêts de la wilaya. Bien que tardive certes, elle peut contribuer grandement à l’amélioration du cadre de vie, mais aussi aider à insérer dans le monde de l’emploi un nombre important de jeunes de la wilaya. Dans ce cadre, il est prévu la plantation d’arbres et d’arbustes spécifiques sur une surface agricole estimée, dans un premier temps, à 80 hectares. Dans ce contexte et selon les services de la Conservation des forêts, il a été opté pour des arbres et arbustes qui seront d’une utilité appréciable dans le secteur économique. C’est dans ce cadre que des conventions ont été établies avec la Direction de l’artisanat, afin de faire profiter les artisans du bois, entrant dans la fabrication de meubles et autres produits de décoration d’intérieur. Outre la création d’emploi, cette vision vise dans un deuxième temps le secteur de l’exportation. Dans cet ordre d’idées, la Conservation des forêts prévoit la plantation de certains arbres destinés à certaines communes de la wilaya, afin de mettre en valeur les plantes médicinales utilisées dans la médecine alternative et celles intégrées dans la fabrication des produits cosmétiques. Parallèlement, le programme de la Conservation des forêts, dans la cadre de l’année verte, prévoit d’intensifier la plantation d’arbres en milieu urbain afin d’agrandir la superficie. Pour rappel, une opération de plantation de 100 000 arbustes avaient été initiée, dont 60 000 unités avaient été plantées en une seule opération durant le mois de mars dernier. Plus de 6 000 arbustes étant destinés en milieu urbain, ceci en plus de la création de forêts récréatives. Selon Bouziane Abdelkrim, directeur de la Conservation des forêts de la wilaya d’Oran, ses services mettent en application le décret ministériel relatif à l’ouverture du secteur des forêts à l’investissement aux privés. Dans ce cadre, il a été consacré une superficie globale estimée à plus de 230 hectares comme prévu dans le décret ministériel n° 06-368 de 2013 qui précise les modalités d’ouverture de l’exploitation du domaine forestier aux investissements privés. Une commission avait été mise sur pied pour valoriser et faire ressortir les sites, pouvant recevoir des projets de particuliers. Seize sites avaient pour rappel été retenus dont ceux de Canastel, Bir El Djir, Béthioua, forêt de M’sila, Madagh, Aïn El Kerma et Es Sénia. n