Par Rédaction Culturelle
La première édition «Cinquante ans de la chanson raï» aura lieu début août prochain à Oran, a annoncé dans la soirée de  jeudi dernier le président du comité d’organisation de cet événement, Nasreddine Touil, lors d’un point de presse organisé à la galerie d’arts plastiques « Hadaret El Aïn » (Civ oeil), en présence d’artistes, de représentants de la société civile et d’hommes de culture de la ville d’Oran. Cet événement est organisé  à l’initiative de l’association « Art et culture et protection du patrimoine musical oranais » en partenariat avec « l’association pour la promotion des cultures méditerranéennes » de Marseille, France, et le concours de plusieurs associations. Cette édition des « cinquante ans de la chanson raï », placée sous le signe le la « Méditerranée au cœur d’Oran », sera ouverte aux musiques du monde en prévision des jeux Méditerranéens 2021.  Nasreddine Touil a souligné à propos de l’organisation de cet événement que « notre but est de promouvoir la musique raï sur la scène internationale et, plus particulièrement, au niveau de l’espace méditerranéen à la faveur de cet événement sportif qui sera un véritable pont de fraternité entre les peuples », rapporte l’APS. Il a également  précisé que la ville  d’Oran accueillera, à l’occasion de ce rendez-vous culturel, un programme varié et riche avec des ensembles folkloriques, des artistes, des artisans, des associations, des spécialistes de la gastronomie, des agents de voyage, issus de tous les pays du bassin méditerranéen. Au programme, figurent en bonne place une vingtaine de concerts, des expositions, des parades folkloriques, des animations culturelles dans les places publiques, des spectacles de rue, outre les portes ouvertes sur les sites et monuments historiques que recèlent la ville, des séances de dégustations de plats traditionnels, le tout dans une ambiance aux couleurs méditerranéennes, promettent ses promoteurs.
 Pour sa part, le président de l’association « Arts, culture et protection du patrimoine musical » d’Oran, Khaled Brahmi Bakhti, a  déclaré  « notre objectif est d’inscrire cet événement dans la durée » en mettant en exergue les atouts dont dispose la ville d’Oran, sa musique, son folklore, sa richesse artisanale et le potentiel touristique qu’elle recèle, estimant « nécessaire de faire découvrir tout ce trésor aux hôtes ». La présidente l’association française « Méditerranée Algérie coopération internationale », Kheira Naman, s’est félicitée, quant à elle, du soutien des gens de la ville d’Oran et des sponsors pour la réussite de cet événement pour la réappropriation de la chanson raï et de son riche patrimoine, notamment sur le plan culturel et touristique, soulignant  que « c’est la chanson raï qui a renforcé mon lien avec ma ville qui a toujours rayonné sur le plan culturel et je veux contribuer pour apporter un plus et la faire connaître à travers le monde ».