A Oran, plusieurs cas ont été enregistrés ces dernières années, allant des petites arnaques des produits cosmétiques et des articles électroménagers ou encore vestimentaires, aux grosses arnaques liées à la vente de voitures

, d’appartement et de terrains. La dernière affaire traitée par les services spécialisés de la Sûreté de wilaya d’Oran a permis de mettre la main sur un individu agissant sous une fausse identité sur le site de vente en ligne très suivi en Algérie, en l’occurrence Oued Kniss. Le mis en cause faisait objet de pas moins de 4 mandats de recherche délivrés par la justice. Il proposait des voitures à la vente, alors qu’en réalité, ces véhicules appartiennent à des agences de location. Les agissements de cet individu ont été interrompus, suite à l’enquête menée conjointement entre les éléments de la 21e Sûreté urbaine et leurs collègues de la Police judiciaire de la Sûreté de wilaya d’Oran et les spécialistes en cybercriminalité. L’escroc, aux antécédents judicaires, a été identifié puis interpelé. Il avait en sa possession une carte d’identité, portant le nom d’un tiers, mais avec sa propre photo dessus.

Le mis en cause proposait des véhicules à la vente après les avoir loués auprès d’agences de location de voitures. Selon la cellule de communication de la Sûreté de wilaya, l’individu en question avait déjà entrepris des transactions de vente de voitures à des prix de 76 et 150 millions de centimes. Un faux permis de conduire a été aussi retrouvé en sa possession, afin de tromper la vigilance des victimes et des services de sécurité du fait qu’il est notoirement connu de services de police et des autorités judiciaires. Il devra répondre ces jours-ci de ses actes d’escroquerie et de vol devant les instances judicaires.
Dans ce même contexte, un autre réseau constitué, lui, de ressortissants étrangers qui utilisaient les mêmes moyens de communication via le Net, pour vendre à des acheteurs peu regardants des véhicules volés en Europe et introduits sur le territoire national avec bien entendu de faux papiers. Cette affaire vient de connaître son épilogue, suite aux investigations menées par les services spécialisés de la 26e Sûreté urbaine, relevant de la Sûreté de daïra de Bir El Djir. Selon nos sources, ce réseau constitué de 3 individus, dont
2 étrangers, âgés entre 27 et 33 ans, utilisaient aussi la page Facebook de «Oued Kniss» pour appâter leurs victimes. Ils sont actuellement entre les mains de la justice.