La Direction de l’éducation de la wilaya d’Oran a entamé l’opération de convocation des enseignants «réservistes», qui ont passé leur concours il y a quelques mois. Selon des sources de la tutelle, un déficit a été enregistré dans les trois paliers avec 43 postes vacants au niveau secondaire, 45 au moyen et 46 de au primaire.

Et ce, en raison des congés maladie et des départs à la retraite. Une situation déjà vécue en 2016 qui a, alors, contraint la Direction de l’éducation à convoquer 46 enseignants de la liste de réserve pour combler le déficit et éviter de chambouler le programme des élèves. Un scénario qui se reproduit cette année encore, à un moment où de nombreux établissements d’enseignement, en particulier ceux du niveau secondaire et moyen souffrent d’un manque flagrant de professeurs de mathématiques, de physique et de langues étrangères. Le hic est que certains professeurs convoqués refusent de répondre à l’appel, à cause de la période des congés de maladie, qui ne dépasse pas les deux mois, mais aussi à cause de la charge de travail et le nombre d’élèves par classe. De plus, ces enseignants craignent de subir le même sort que leurs collègues ayant déjà accepté l’offre, mais qui ont peiné à être rémunérés.