Les travaux de construction d’un logement à proximité du site archéologique des ruines romaines « Portus Magnus » de Béthioua, à l’est de la wilaya d’Oran, classé patrimoine national, ont été interrompus par la Direction de la culture et des arts d’Oran, a appris l’APS auprès de ce département. La direction de la culture et des arts d’Oran « est intervenue en urgence après avoir été informée, par un citoyen, d’une opération de construction au niveau du site archéologique Portus Magnus et ce, à l’effet de prendre les mesures qui s’imposent pour arrêter les travaux dans l’immédiat », a indiqué à l’agence de presse la directrice de la culture et des arts, Bouchra Salhi. « Après s’être déplacé sur les lieux, il a été constaté que l’individu qui effectuait les travaux dispose d’un permis de construire émanant de l’ex-Assemblée populaire communale de Bethioua pour édifier une maison en R+1 dans un lieu non loin des vestiges du site Portus Magnus », a ajouté la même source.
Mme Salhi a expliqué que l’autorisation de construire a été octroyée « sans consultation préalable de la direction de la culture et des arts, sachant que le site historique Portus Magnus est un vestige archéologique protégé par la loi 04/98 fixant les modalités de protection du patrimoine national et disposant également d’un plan de sauvegarde du site archéologique et de revalorisation qui est considéré au plan réglementaire comme outil d’urbanisme, au même titre que le Plan directeur d’aménagement et de l’urbanisme (PDAU) », a-t-elle précisé.
Pour sauvegarder ces vestiges, il a été fait appel aux chefs de daïra et de l’Assemblée populaire communale de Bethioua pour appliquer les dispositions nécessaires à l’arrêt des travaux de construction et de remise des lieux en l’état initial, avec décision d’annulation du permis de construire.