Le responsable de la 2e Région militaire a révélé, mardi, lors d’une conférence de presse sur le bilan de l’année 2016, que le taux de la cybercriminalité a sensiblement augmenté l’année dernière, et avec lui la vigilance des services de sécurité, qui ont mis en ligne de mire la traque de tout ce qui menace le pays et ses principes, même le phénomène des sectes étrangères à notre société.

Sur ce point, le responsable a révélé que le réseau de «recrutement » de la secte El Ahmadiya s’effectue via Internet. Les investigations ont mené les services de sécurité sur des pistes précises, soldées par l’arrestation de plusieurs membres de ce groupe, avec 4 à Relizane et 6 sur les 9 recherchés à Mostaganem, ainsi que le chef du réseau qui est originaire d’Oran. Concernant le plan « El Emir Abdelkader » visant à faire face au vol de voitures, il a été enregistré une baisse des affaires traitées avec 42% de moins par rapport à l’année 2015. Quant aux affaires de kidnapping et de problèmes familiaux impliquant des enfants, pas moins de 42 affaires ont été traitées en une année. Les éléments de l’Armée nationale ont cependant assisté aux opérations de secours suites aux intempéries hivernales. Le volet de la drogue a été bien évidemment traité, où l’on a révélé une baisse du trafic de drogue dans plusieurs régions de l’Ouest. Et ce grâce aux efforts fournis et aux moyens déployés par l’ANP.