Les équipes du Samu ont réussi, en collaboration avec la direction de l’action sociale (DAS) à Oran, à prendre en charge 143 personnes sans abri durant les mois de décembre et janvier derniers. Parmi ces personnes sans-abris, on compte 98 hommes, 19 femmes ainsi que  5 enfants. 64 personnes, dont  41 hommes, ont été intégrées dans les wilayas d’Oran, Chlef, Mostaganem et Relizane.
Dans cette action, on compte aussi 17 femmes et 6 enfants. Dans le même sillage, une dizaine de personnes ont été intégrées par la DAS au niveau des « Diars Elrahma » à Oran et Messerguine. Les efforts fournis par les services concernés de la wilaya d’Oran interviennent dans un contexte où le phénomène des SDF a pris beaucoup d’ampleur dans la wilaya et notamment dans la région de «M’dina El jdida» étant donné que cette wilaya est dotée de grandes infrastructures économiques, une population dense ainsi que des axes routiers très complexes qui rendent difficile la mission de les intercepter et les interpeller. La direction de l’action sociale de la wilaya d’Oran avait déjà établi un programme pour mettre un terme à ce phénomène. Ses efforts se sont centrés sur des recherches qui concernent certains phénomènes négatifs tels que celui des sans-abris, les drogués et la mendicité. Ils ont abouti à l’établissement d’un appareil sécuritaire chargé de rassembler les SDF et les installer au niveau des «Diars Elrahma» et ce avec la collaboration des services de la Police nationale et de la Protection civile. Les équipes du Samu Social entreprennent deux opérations par semaine, visant à réintégrer les sans-abris dans leurs familles en plus des campagnes quotidiennes qui arrivent à rassembler environ 18 sans-abris par jour avant de les transférer dans des centres adéquats. Cela n’a pas empêché ce phénomène de s’aggraver notamment avec l’absence des assistants sociaux dont le rôle est d’expliquer ce phénomène tout en proposant les solutions pour l’éradiquer. n