Onze candidats à l’émigration clandestine ont été interceptés, tôt dans la matinée de mercredi, au large de Cap Falcon (Aïn El Turck) par les unités des gardes-côtes d’Oran, a-t-on appris auprès de ce corps de sécurité.

Les onze «harraga», dont un mineur, étaient à bord d’une embarcation pneumatique, avant d’être interceptés, peu après minuit, à 4 milles au nord de Cap Falcon par une patrouille des gardes côtes, a-t-on ajouté de même source.
Ces candidats à l’émigration clandestine s’apprêtaient à rejoindre les côtes espagnoles après avoir pris la mer, dans la nuit du mardi à mercredi, à partir des côtes d’Aïn El Turck, a ajouté la même source. Les onze personnes ont été présentées aux services de la Gendarmerie nationale, après les formalités d’usage, a-t-on souligné.