L’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) tiendra le 18 octobre en cours son 3e atelier juridique annuel sur les lois relatives au climat et l’évolution de la jurisprudence, en mettant l’accent sur la réduction des émissions et l’accès à l’énergie. «Le Secrétariat de l’Opep organisera, conjointement avec le Secrétariat de la Charte de l’énergie (ECS) et le Fonds de l’Opep pour le développement international, le troisième atelier juridique annuel le lundi 18 octobre 2021, par vidéoconférence pour aborder les lois nationales sur le climat et évolution de la jurisprudence, en mettant l’accent sur la réduction des émissions et l’accès à l’énergie», précise l’Opep dans un communiqué publié sur son site web.
Cité dans le communiqué, le Secrétaire général de l’Opep, Mohammad Sanusi Barkindo, a déclaré : «Dans sa troisième édition, l’atelier continuera d’offrir une plateforme efficace pour engager des discussions sur des questions relatives à l’énergie, y compris les lois relatives au climat et à la réduction des émissions». «Les questions juridiques entourant le monde de l’énergie sont complexes et vastes et peuvent présenter des défis importants. Ainsi, le besoin d’un cadre réglementaire clair et efficace s’est accru au profit de toutes les parties prenantes impliquées», a-t-il ajouté.
Selon l’Organisation, des représentants de compagnies pétrolières nationales et internationales, d’organisations internationales et d’universités partageront leurs expériences et points de vue au cours de l’atelier. Des délégations d’avocats et d’officiers des pays membres de l’Opep, des pays non membres de l’Opep participant à la Déclaration de coopération et d’autres pays producteurs de pétrole seront également présents à cet évènement.
«L’atelier est le résultat de la collaboration entre l’Opep, l’ECS et le Fonds Opep. Il fournit un forum pour le partage d’informations et d’expériences, ainsi que des discussions sur des sujets cruciaux et d’actualité», note l’Opep. Le Bureau juridique de l’Opep travaille, sous la direction du Secrétaire général, pour fournir des informations, des analyses et des opportunités de renforcement des capacités aux pays membres et à la communauté internationale concernant les lois et réglementations pertinentes nécessaires pour réaliser une transition énergétique et économique juste qui prend en considération des objectifs mondiaux complémentaires en matière d’environnement, d’accès à l’énergie et de développement durable. n