Les membres du Comité ministériel conjoint de suivi Opep et non-Opep (JMMC) ont convenu de poursuivre les travaux de la 31ème réunion demain vendredi pour mener davantage de concertations, et tenir, dans la même journée, la 18ème réunion ministérielle des pays de l’Opep et non-Opep, a indiqué jeudi le ministère de l’Energie et des Mines jeudi dans un communiqué. « N’ayant pas fini d’examiner tous les points inscrits à l’ordre du jour de la 31ème réunion du Comité ministériel conjoint de suivi Opep et non-Opep (JMMC), il a été convenu de poursuivre demain vendredi les travaux afin de mener davantage de concertations et tenir la 18ème réunion ministérielle des pays de l’Opep et non-Opep », précise la même source. Les travaux de la 31e réunion du JMMC, débuté jeudi en début d’après-midi, ont été axés sur l’évaluation du rapport du Comité technique conjoint sur les conditions du marché pétrolier à court terme, ainsi que sur le taux de respect des engagements de baisse de la production par les pays signataires de la Déclaration de Coopération (DoC), pour le mois de mai 2021. Etait prévue, dans la même journée, la 18e Réunion ministérielle Opep+ qui regroupe 23 pays (13 pays de l’Opep et 10 pays non-OPEP) signataires de la DoC, en vue de l’examen de la situation du marché pétrolier international et de ses perspectives d’évolution à court terme. Le JMMC est composé des pays membres de l’Opep, à savoir : l’Algérie, Arabie Saoudite, Emirats Arabes Unis, Irak, Koweit, Nigéria et Venezuela, ainsi que deux pays non membres de l’organisation, en l’occurrence, la Russie et le Kazakhstan.