Alors que 47 joueurs et joueuses devant participer au premier Grand Chelem 2021 au mois de février, on été placés en quarantaine après avoir été déclarés cas contact au Covid-19, certaines joueuses tentent déjà de passer le temps dans leur chambre d’hôtel, tout en continuant à s’entrainer.
Ce sont des images qui risquent de devenir quotidiennes dans les prochains jours du côté de l’Australie. Des joueuses et joueurs devant participer à l’Open d’Australie à partir du 8 février prochain, confinés dans leur chambre d’hôtel et devant trouver un moyen comme un autre de continuer à s’entrainer. Un matelas posé contre un mur, une baie-vitrée, des plots disposé sur la moquette de la chambre… Belinda Bencic et Yulia Putintseva ont partagé sur les réseaux sociaux des images de leur entrainement depuis leur chambre.
47 joueurs et joueuses sont dans le même cas, confinés au sein de leur chambre d’hôtel, sans avoir le droit de sortir s’entrainer. Une situation compliquée mais qui devrait ainsi durer pour les deux prochaines semaines. Si les organisateurs ont confirmé que le premier tournoi du Grand Chelem de l’année se tiendrait bien aux dates prévues, du 8 février au 21 février, les joueurs concernés vont avoir toutes les peines du monde pour se maintenir en forme à l’approche de l’évènement.
Trois passagers ont été testés positifs au Covid-19 sur deux des 17 vols qui transportaient les joueurs et leur entourage à Melbourne et Adélaïde. Si aucun joueur n’est concerné par ces cas positifs, l’un d’eux est Sylvain Bruneau, l’entraineur de Bianca Andreescu, 7e joueuse mondiale. Victoria Azarenka, Sloane Stephens, Kei Nishikori et Angelique Kerber feraient notamment partie des personnes déclarées cas contact et donc placées en quarantaine à leur arrivée en Australie, ce qui aura un mauvais impact sur leur préparation.