Toutes les preuves disponibles suggèrent que le nouveau coronavirus est d’origine animale et non un virus « manipulé ou conçu » en laboratoire ou ailleurs, a déclaré mardi Fadéla Chaib (photo), porte-parole de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), lors d’un point de presse. « Il (le nouveau coronavirus) a très probablement son réservoir écologique chez les chauves-souris, mais la façon dont le virus est transmis de la chauve-souris à l’homme reste à savoir, à découvrir« , a déclaré Mme Chaib. « Il existe certainement un hôte intermédiaire, un autre animal, qui a transmis la maladie des chauves-souris à l’être humain« , a-t-elle ajouté. Elle a souligné que l’OMS lutte contre deux pandémies. « Nous avons la pandémie du virus, mais nous combattons également ‘l’infodémie' », a-t-elle précisé.