Le variant britannique du nouveau coronavirus s’est désormais étendu à 80 pays, dix de plus en une semaine, dans toutes les régions du monde, selon des données fournies par l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Le variant identifié en Afrique du Sud est, quant à lui, présent dans plus de 40 pays, dix de plus, et celui qui avait été trouvé au Brésil a été observé dans dix pays, selon les données publiées à Genève par l’OMS et qui portent jusqu’à dimanche matin. Comme l’avait annoncé lundi le directeur général de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, le nombre total de nouvelles infections au coronavirus a reculé pour la troisième semaine consécutive dans le monde. L’organisation appelle à continuer à être actifs pour contrôler la pandémie, malgré les variants. Au total, les nouveaux cas ont baissé de 13 % en une semaine, sous les 3,7 millions. Une partie de l’Asie a observé une augmentation de 3%, mais toutes les autres régions ont pu s’appuyer sur des diminutions des nouvelles contaminations. Le recul atteint même plus d’un quart en Afrique et 18% en Europe. Côté nouveaux décès, le nombre a aussi baissé, de 1%, à un peu moins de 97.000. Le Pacifique occidental, la Méditerranée orientale et le continent américain ont toutefois fait face à davantage de nouvelles victimes, alors que celles-ci ont été moins nombreuses en Europe et en Afrique. Au total, plus de 2,1 millions de personnes ont succombé du coronavirus depuis le début de la pandémie. Plus de 102 millions ont été infectées dans les différents pays.(APS)