Le ministre de la Culture, Azzedine Mihoubi, a désigné Fayçal Ouaret, qui occupait auparavant le poste de Directeur de l’Agence de réalisation des projets culturels (ARPC), à la tête de l’Office national de gestion et d’exploitation des biens culturels (OGEBC), en remplacement d’Abdelwahab Zekar, a rapporté, hier, l’APS. Le ministre de la Culture a également désigné Abdelwahab Zekar au poste de Directeur de l’Ecole nationale de conservation et de restauration des biens culturels.
L’Office national de gestion et d’exploitation des biens culturels protégés, dont le siège est implanté à la Basse-Casbah, au palais Dar Azziza, est un établissement public à caractère industriel et commercial (Epic)», actuellement déployé sur 32 wilayas. Il a pour mission, depuis sa création le 1er janvier 2007, suite à la restructuration de l’Agence nationale d’archéologie et de protection des sites et monuments historiques, de «gérer, mettre en valeur, protéger, entretenir et sécuriser les biens culturels matériels qui lui sont dévolus à travers le territoire national». L’OGEBC protège et entretient ainsi plus de 110 sites, monuments ou musées en employant notamment près de 1 500 agentes de sécurité. L’OGEBC avait notamment été chargé de deux missions d’envergure au niveau de la wilaya d’Alger : la gestion des fouilles de la place des Martyrs, ayant entre autre aboutie à la demande de l’office, à la modification du tracé du métro ; mais aussi, à l’élaboration, en 2012, d’un important «plan de sauvegarde» de la Casbah d’Alger qui avait entre autre définit que près de 200 maisons de la vielle ville devait être placées vu leur état de dégradation en «degré rouge». Le projet de restauration de la Casbah est toujours en cours d’application, mais il est passé actuellement sous la supervision de la wilaya d’Alger.