« Cette initiative a beaucoup de mérites parce qu’elle défie tous les intervenants d’un écosystème. L’initiative est claire, cohérente, complète, elle s’étale sur trois ans. Les objectifs sont clairs. Le gouvernement va montrer comment il facilite ça, comment il travaille sur la synergie, la coordination des intervenants. Les entreprises, capitaines d’industries, ceux qui ont des problèmes à régler, ceux qui achètent à des millions de dollars de solutions, des machines, disent qu’ils sont là, ouverts à l’open innovation. Alors vous, entreprises, si vous évoquez vos problématiques, vos besoins, on est là (les partenaires de l’initiative) pour challenger les jeunes. Intervenez, donnez vos problèmes, vos besoins, donnez-nous comment vous pouvez gagner en business. Les jeunes porteurs de projets seront là pour répondre à ces besoins. Nous sommes là pour les accompagner. Les porteurs de solutions technologiques comme Right Innov proposent à ces entreprises, si vous voulez travailler avec des équipes dynamiques qui travaillent dans le développement technologique, voilà, on va contacter des milliers de gens et sélectionner des dizaines de porteurs de projets, venez travailler avec nous. On est challengé. Tout le monde est défié pour apporter sa contribution. Tous les intervenants travaillent sur un projet qui corresponde à une réalité, la réponse à un besoin. Je vois comme cela cette initiative. Right Innov pourrait contribuer ainsi à cette initiative. Elle a des solutions technologiques qui sont déployées par le groupe Brandt, testées et validées. On peut mettre à la disposition des porteurs de projets des plateformes technologiques et coopérer business avec eux pour que ces porteurs de projets puissent développer des applications nouvelles. On pourrait également entrer dans leur capital.