Alors que la saison estivale vient tout juste de commencer, le nombre de décès par noyade en mer, au niveau des étendues d’eau (lacs, barrages, oueds…) enregistré depuis le 1er mai à ce jour s’élève à 52 personnes. C’est ce que rapporte un bilan de la Protection civile rendu public hier lundi 14 juin 2021.

Par Bouzid Chalabi
Pour le détail, c’est au niveau des barrages que les décès sont les plus nombreux, 30 exactement, ce qui démontre une fois de plus toute l’insouciance des jeunes sur les risques de se baigner au niveau des barrages. Dernier cas de décès en date, celui enregistré dans la commune de Yabous (wilaya de Khenchela), où un jeune de 18 ans a été repêché dans un barrage d’eau par les plongeurs de la Protection civile. C ‘est pour dire que de nombreux jeunes en quête de fraîcheur s’aventurent sur des plans d’eau où le risque de se noyer est élevé, le sol étant très boueux, il devient très dangereux au point de se retrouver les pieds ensevelis par la vase.
Cela dit, on ne compte plus le nombre de campagnes de sensibilisation sur les risques que présente la baignade dans les barrages. Campagne organisée chaque année à travers tout le territoire national à la veille de la saison estivale et en coordination avec l’Agence nationale des barrages et des transferts (ANBT) au profit des populations résidant près des étendues d’eau. Mais, vraisemblablement, cela ne sert à rien. Il suffit pour s’en rendre compte de se référer au bilan des décès par noyade recensés pendant la période estivale, voire parfois avant ou après cette période précise. On peut citer le bilan 2020, qui reste tout de même inquiétant à plus d’un titre.
En effet, révèle la Protection civile, durant la période s’étalant du 1er juin au 1er octobre 2020, à travers tout le territoire national, il a été enregistré 76 décès. Ce qui pour le directeur de la communication et des statistiques à la Direction générale de la Protection civile (DGPC) « est des plus choquants ».
Concernant les décès par noyade en mer, la DGPC révèle 65 cas à travers les différentes plages du pays du 1 juin au 14 juillet 2020. Qu’en sera-t-il cette année ? n