Par Bouzid Chalabi
Alors que nous sommes en mi-période estivale, la liste des noyés, durant ces dernières quarante-huit heures, vient s’allonger de façon ahurissante. En témoigne, le dernier bilan de la Protection civile qui fait état de 14 cas de décès, neuf au niveau des plages et 5 autres dans des points d’eau. Selon cette même source, la majorité des victimes sont des enfants et de jeunes adultes.
Par ailleurs, la Protection civile déplore que c’est dans des endroits du littoral interdits de baignade qu’il est enregistré, depuis le début de la saison, de fortes fréquentations malgré les multiples campagnes de sensibilisation menées jusqu’ici contre la dangerosité de se baigner dans ces lieux tout comme au niveau des barrages et des retenues d’eau. Toutefois, ce sont les barrages qui demeurent à haut risque. Pour preuve. La Protection civile révèle dans son dernier communiqué le repêchage de 4 enfants âgés respectivement de 12, 11 et 9 ans, dans un barrage au lieu-dit Sidi Mellag commune d’oued Kebrite dans la wilaya de Souk Ahras. Ce qui démontre toute l’insouciance des jeunes sur les risques de se baigner au niveau des barrages. Et pourtant les services de la Protection civils n’ont de cesse d’alerter les populations proches des barrages sur les dangers de la baignade dans les barrages et retenues collinaires. Tout comme ils multiplient les appels aux citoyens à protéger leurs enfants des risques encourus au niveau des lieux cités. Mais vraisemblablement cela ne sert à rien. Dans ce même sillage, que les cas de noyade au niveau des barrages n’ont cessé d’augmenter ces dernières semaines au point de devenir un funeste phénomène si l’on se réfère aux données des services de la communication et des statistiques de la Direction générale de la Protection civile, ont-ils souligné dans leur bilan annuel de 2020. Celui de 2021 n’en fait pas cas suite aux mesures de confinement dues à la pandémie de Covid-19.
En somme, on peut s’attendre à ce que le nombre de victimes de noyade s’alourdit davantage sous l’effet des températures caniculaires que traverse le pays et qui vont sûrement perdurer. Poussant ainsi des centaines de jeunes des zones reculées du littoral à faire trempette au niveau du barrage ou de la retenue collinaire les plus proches. Des lieux où le danger de se retrouver coincé par la vase est réel. Toutefois il reste conseillé aux familles d’accompagner leurs enfants sur ces lieux de baignade à risque pour que des instants de villégiature ne se transforment pas en drame. Autrement dit, la vigilance est de mise.