Un nouvel ouvrage intitulé «Aperçus sur l’histoire de Djelfa (1830-1962)», signé par le chercheur en histoire de la région Slimane Kacem, se veut une contribution pour braquer la lumière sur l’histoire de Djelfa sous ses différents aspects. Le chercheur Slimane Kacem, détenteur du prix «1er novembre 1954» du ministère des Moudjahidine et des Ayants droit pour deux années consécutives (2013 et 2014), évoque, dans sa nouvelle publication de 615 pages, plusieurs dates historiques phares traversées par la wilaya de Djelfa. Cet ouvrage a été présenté à l’occasion du Salon international du livre d’Alger (SILA 2022) au niveau du pavillon du Centre national d’études et recherches sur le mouvement national et la Révolution du 1er novembre 1954. «La recherche dans l’histoire de Djelfa revêt une importance extrême du fait que de nombreuses étapes historiques requièrent toujours des investigations, notamment les périodes de la résistance, du mouvement national et de la guerre de libération», a indiqué l’auteur du livre dans une déclaration à l’APS. Soulignant avoir tenté, à travers cet ouvrage publié par le ministère des Moudjahidine et des Ayants droit dans le cadre de la célébration du 60ème anniversaire de l’indépendance, «de consigner des investigations historiques, pour en faire une référence pour les chercheurs et les étudiants», M. Kacem a expliqué cette démarche par «le manque d’études et de recherches sur l’histoire de la région de Djelfa». A noter que l’ouvrage englobe sept (7) chapitres, une conclusion et une série d’annexes explicatives. Il aborde notamment les différentes étapes historiques traversées par la wilaya avant la colonisation française, dont l’époque romaine, les conquêtes musulmanes et la présence ottomane dans la région. D’autres chapitres évoquent la période de l’occupation française et ses campagnes dans la région, avant sa résistance face à la colonisation, notamment les insurrections menées par Cherif Boumaâza et Cheikh Moussa Abou Al-Hassane Darkaoui. Le livre expose également les caractéristiques géographiques de la région, tout en mettant en lumière ses nombreuses Zaouias, au même titre que les signes précurseurs du mouvement national en son sein, à travers, entre autres, les Scouts musulmans algériens (SMA) et leur rôle en la matière. Le dernier chapitre du livre est axé sur la guerre de libération nationale, citant notamment les batailles de «Gueltete Rmal «le 1er août 1958, «Ezergua» en février 1958, «Djebel Boukhil» et «Ayata» à Ain Mabed le 28 janvier 1959. Concernant ses sources et références, Slimane Kacem a souligné avoir recouru à de nombreuses sources étrangères et locales, outre des mémoires de moudjahidine. Selon son auteur, ce livre se veut une contribution à la «recherche sur l’histoire de la région de Djelfa, en raison du rôle considérable qui lui est dévolu dans l’histoire de l’Algérie, dont particulièrement le mouvement national et la résistance à l’occupation française», a-t-il assuré.
(APS)