Arrivés tôt ce mardi, au port d’Alger, en provenance de Naples, les passagers du premier voyage de cette nouvelle ligne ont vivement salué le lancement de cette desserte maritime qui constitue une réponse à une des préoccupations majeures des Algériens établis en Italie. Les passagers, approchés par l’APS, au sortir du navire «Tariq Ibn Ziyad» de l’Entreprise nationale de transport maritime des voyageurs (ENTMV), accosté au quai 11 du port d’Alger, s’accordent à dire que cette initiative était un «soulagement» pour la communauté algérienne établie à l’étranger. Pour Lotfi, un jeune algérien établi à Milan, la ligne maritime Alger-Naples «déstresse» la majorité des Algériens vivant en Italie, et même au Sud de la France, et rend l’idée de rentrer au pays, pour les vacances d’été, plus réalisable. «Cette ligne maritime permet aux Algériens résidents à Rome, Florence, Bologne, Palerme et Naples notamment de rallier Alger sans encombres», a-t-il expliqué, saluant la qualité du service et la disponibilité de l’équipage du navire «Tariq Ibn Ziyad», tout au long des 30 heures de la durée de la desserte. Et d’ajouter: «J’ai acheté mon billet aller-retour à 308 euros et je trouve ce prix très abordable». Dans son côté, Nacera, qui voyage avec sa petite famille, affirme que cette ligne maritime rapproche la communauté nationale établie à l’étranger du pays. «Je ne suis pas rentrée au pays depuis plus de deux ans et je n’arrivais pas à trouver des billets d’avions, l’annonce de l’ouverture de cette nouvelle ligne me permet de passer des vacances dans ma famille à Annaba», souligne-t-elle. Quant à Mohamed, il assure qu’il a rallié Naples depuis Marseille (France) pour prendre le bateau vers Alger. «J’ai acheté mon billet en ligne et j’ai fait le trajet depuis Marseille, où je vis depuis 30 ans. C’est beaucoup mieux pour moi que de continuer à faire des acrobaties pour trouver un billet d’avion», déclare-t-il. Et de relever : «pour un premier voyage de cette ligne maritime, les choses se sont bien passées et la célérité des services des douanes dans le traitement des procédures des voyageurs arrivés avec leurs véhicules a été vraiment appréciée». Dans une déclaration à l’APS, le directeur général de l’ENMTV par intérim, Saïd Mohellebi, qui était parmi la délégation qui a accueilli les premiers voyageurs de la ligne Alger-Naples a indiqué que 711 passagers et 156 véhicules étaient à bord du navire «Tariq Ibn Ziyad» en provenance de la ville italienne, estimant que le voyage était «une réussite, en aller et en retour». M. Mohellebi, a également indiqué que dans une première phase, la compagnie maritime nationale a programmé deux traversées entre Alger et Naples, au cours du mois d’août (le 3 et le 14), ainsi que deux autres durant le mois de septembre (le 4 et le 18). Affirmant que cette ligne maritime «va aller dans la durée», le directeur général de l’ENTMV par intérim a relevé que «le nombre des dessertes sera revu à la hausse, avec l’autorisation du ministère des Transports». n