Plusieurs établissements culturels relevant du ministère de la Culture et des Arts et de la wilaya d’Alger ont prévu un riche programme d’activités pour mettre en exergue la dimension culturelle, historique et sociale de la célébration du Nouvel an amazigh 2973, célébré le 12 janvier de chaque année. Le programme prévu pour cette occasion porte sur la projection de films, la présentation de pièces de théâtre et l’organisation d’expositions de métiers et d’artisanat et de conférences autour de la culture et de la langue amazighe. Dans ce cadre, l’Agence algérienne pour le rayonnement culturel (AARC) organisera, du 12 au 17 janvier à Dar Abdeltif, une exposition de l’artiste plasticien, Aghilès Issiakhem. L’Office Riadh El-Feth a également programmé, à l’occasion, une rencontre artistique avec l’artiste Hasna Henni, en compagnie de la troupe «El Khallat» de la ville de Tizi Ouzou, en sus de la participation de la conteuse Sihem Kennouche et de la projection d’un film amazigh «Tableaux folkloriques du patrimoine local» du réalisateur Ahmed Guenif. Le Théâtre nationale algérien (TNA) organisera également «la 2ème édition des journées nationales du théâtre amazigh», du 9 au 15 janvier. Le Palais de la culture Moufdi Zakaria accueillera une exposition de produits artisanaux en collaboration avec la direction de la culture de Tissemsilt. De plus, l’Office national de la culture et de l’information a programmé à la salle Atlas, une représentation théâtrale intitulée «Yennayer et la vieille folle» du réalisateur Miloud Hadj Said. Ce programme a débuté, samedi après-midi, au niveau de la place El-Kettani à Bab El-Oued, à travers une exposition de produits d’artisanat, qui se poursuivra jusqu’au 31 janvier au Centre culturel Mustapha-Kateb. Les Galeries Mohamed-Racim et Mohamed-Temmam accueilleront, quant à elles, des expositions d’arts plastiques jusqu’au 15 janvier. Par ailleurs, la Cinémathèque d’Alger a prévu, du 7 au 11 janvier, la projection de films en tamazight, dont «Leila et les autres» de Sidali Mazif, «Fadhma N’Soumer» et «Machaho» de Belkacem Hadjadj, «Juba II» de Mokrane Aït Saâda, «La Montagne de Baya» de Azzedine Meddour, «La Maison Jaune» de Amor Hakkar et et «Mimezrane» de Ali Mouzaoui. A noter que la capitale du M’Zab, Ghardaïa, abritera, les 11 et 12 janvier, les festivités officielles marquant la célébration de yennayer 2973. La cérémonie de remise du Prix du président de la République pour la littérature et la langue amazighes (3e édition) y sera organisée. Le programme concocté par le Haut commissariat à l’amazighité (HCA) à l’occasion du nouvel an amazigh, placé sous le thème «Yennayer nous rassemble dans une Algérie unie et unifiée», prévoit plusieurs activités folkloriques et artistiques dans la rue, ainsi que des expositions mettant à l’honneur le patrimoine ancestral et le savoir-faire local et des conférences sur la culture amazighe dans les manuscrits. n