Le Haut Commissariat à l’Amazighité (HCA) organise du 8 au 16 janvier 2019, la célébration nationale et officielle de Yennayer 2969/2019, placée sous le haut patronage du président de la République, et ce, à travers le territoire national.

«Au titre de ses prérogatives en matière de préservation, promotion et rayonnement de la culture et de la langue amazighes, le Haut Commissariat à l’Amazighité présentera, en cette occasion, des activités sélectives en collaboration, notamment, avec des partenaires institutionnels, universitaires et associatifs ou des personnalités scientifiques et culturelles compétentes», précise Si El Hachemi Assad, SG du HCA. Sous le slogan «Yennayer : racines, diversité et unité », le coup d’envoi des festivités sera donné à partir de Laghouat, le mardi 8 janvier 2019. Les festivités de Yennayer auront lieu également à Ain Defla, Souk-Ahras, Oum El Bouaghi, Batna, Ghardaïa, Naâma, Boumerdes, Béjaïa, Tizi-Ouzou, Illizi, Oran en sus d’une escale distinguée à Alger les 11 et 12 janvier 2019 pour l’édification de la statue Massinissa et à Tlemcen par la tenue d’un séminaire international sur l’architecture amazighe le 15 janvier 2019. A Laghouat, qui donnera le coup d’envoi de ces festivités, par une cérémonie d’ouverture, il est prévu au programme également, l’inauguration d’une exposition du livre et des différentes activités relevant des institutions culturelles, éducatives et de la jeunesse de la wilaya de Laghouat. Le programme comprendra, en outre, la signature d’un accord de partenariat entre le HCA et l’Université Amar-Telidji de Laghouat et l’inauguration de frontons et panneaux signalétiques d’institutions publiques en langue arabe et amazighe. La salle omnisports d’Ain Defla accueillera le jeudi 17 janvier le coup d’envoi du salon national dédié au patrimoine amazigh ainsi qu’une conférence sur le développement de la langue amazighe en Algérie et une cérémonie de remise de prix aux lauréats des différents concours scientifiques, culturels et sportifs de la wilaya et à l’échelle nationale. Une fresque murale incarnant la richesse du patrimoine amazigh sera par ailleurs inaugurée. A Alger, la journée du vendredi 11 janvier sera marquée par l’organisation d’une conférence sur Yennayer (à l’Ecole nationale d’administration), par un gala artistique animé par de nombreuses troupes, et par une cérémonie d’hommages (à Abdelouahab Hammou Fakhar, Hadjira Oubachir, Mohamed Hamza, Salah Ounissi). Outre un séminaire à Alger intitulé «La fête de Yennayer, un socle commun qui nous unit» et qui sera animé le samedi 12 janvier par Cheikh Khaled Bentounes, Chems Eddine Chitour, Mohamed El Hadi Hareche et Ouiza Galleze, un spectacle aura lieu en soirée à l’Opéra d’Alger et sera animé par l’orchestre de l’Opéra d’Alger sous la direction du maestro Amine Kouider. Le programme prévoit, à Batna, un séminaire sur le statut de Tamazight et la participation d’une délégation du HCA à la 4e semaine culturelle amazighe de Batna ; un séminaire sur la promotion de la langue amazighe à Illizi, un séminaire sur la dimension historique et sociale de Yennayer à Naâma, un séminaire sur l’édition en langue amazighe à Ain El Beïda (Oum El Bouaghi), un séminaire sur la dimension historique et anthropologique de la fête de Yennayer à Béjaïa, des lectures et représentations à Souk Ahras, une journée d’étude sur la poésie amazighe à Boumerdes et une journée d’étude en hommage au regretté Abdallah Hamane à Oran, ainsi qu’un séminaire international sur l’architecture amazighe à Tlemcen.