Les contaminations quotidiennes au nouveau coronavirus en Algérie ont franchi, pour la première fois depuis le début de la pandémie dans le pays il y a huit mois et demi, le seuil d’un millier de cas quotidiens.
Le bilan des dernières vingt-quatre heures fait état, en effet, de 1002 nouveaux cas confirmés de coronavirus, soit un nouveau pic, alors que le dernier pic avait enregistré la veille avec 910 cas. Les chiffres qui sont se sont emballés depuis la semaine dernière, enchainant record sur record, reflètent incontestablement le relâchement dont il est fait preuve en matière de respect des gestes barrières.
Le nombre de décès a, lui aussi, augmenté durant les dernières vingt-quatre heures pour atteindre le record de 18 morts enregistré jeudi dernier. La veille, lundi, 14 décès avaient été enregistrés.
Concernant les guérisons, elles ont connu une hausse sensible avec 611 malades rétablis durant les dernières vingt-quatre heures, contre 455 la veille, selon le bilan présenté, hier, par le porte-parole du Comité scientifique de suivi de l’évolution de la pandémie de coronavirus, Dr Djamel Fourar. Celui-ci a également fait savoir que les cas en réanimation sont moindres. «39 patients se trouvent actuellement en soins intensifs», a-t-il indiqué, soit une baisse comparativement à la veille où on comptait 50 malades en soins intensifs.
Ainsi, depuis le début de la pandémie en Algérie, le total des cas confirmés s’élève à «68.591 dont 1002 nouveaux cas, soit 2,2 cas pour 100.000 habitants lors des dernières vingt-quatre heures, celui des décès à 2.183 cas, alors que le nombre de patients guéris est passé à 45.699», a précisé Dr Fourar lors du point de presse quotidien consacré à l’évolution de la pandémie de Covid-19.
Le porte-parole du Comité scientifique a réitéré les recommandations quotidiennes, mettant l’accent sur le port du masque et la distanciation physique, outre le respect des autres mesures d’hygiène comme le lavage récurrent des mains.
Dans le monde, on compte plus de 53 millions de cas et plus de 1,3 million de décès depuis l’apparition de la pandémie en décembre 2019. <