Ce sont 187 nouveaux cas confirmés au coronavirus (Covid-19) et 5 décès qui ont été enregistrés durant les dernières 24 heures en Algérie, portant le nombre des cas confirmés à 5369 et celui des décès à 488, a indiqué, hier, le porte-parole du comité scientifique de suivi de l’évolution de la pandémie de coronavirus, Djamel Fourar. Ceci au moment où l’Algérie, dans le cadre de la lutte contre cette pandémie, a reçu un nouveau don de la Chine constitué de plus de 5 millions de bavettes, 560.000 masques de type FFP2, 100.000 kits de dépistage, 15.000 lunettes de protection et d’autres équipements et combinaisons de protection.
Lors du point de presse quotidien consacré à l’évolution de la pandémie, Dr Fourar n’a pas manqué de lancer un énième «appel aux citoyens à demeurer conscients des enjeux et des défis sanitaires et d’observer en toute conscience et avec rigueur les mesures d’hygiène, de distanciation sociale et de protection qui demeurent les seules réponses actuelles pour l’endiguement de cette épidémie» qui touche les 48 wilayas du pays.
Dr Fourar a précisé que les nouveaux décès ont été enregistrés dans quatre wilayas, à savoir 2 à Constantine et 1 décès à Alger, Tipasa et Ghardaïa, tandis que 11 wilayas n’ont recensé aucun nouveau cas hier, 25 wilayas ont signalé entre 1 et 5 cas et 12 autres ont enregistré plus de 5 cas. Quant au nombre des cas guéris, il a atteint 2467, dont 144 durant les dernières 24 heures, a précisé Dr Fourar, indiquant que 18 patients sont en soins intensifs. l a noté, par ailleurs, que les wilayas de Blida, Tlemcen, Annaba et Batna ont enregistré le plus grand nombre de cas selon le bilan d’hier. Par tranches d’âge, ce sont toujours les personnes entre 25 et 60 ans représentent plus de la moitié des confirmés (56%). Le nombre de patients ayant bénéficié du traitement s’élève à 8880. Une situation qui a fait dire au même responsable que les négligences liées au comportement des citoyens par le non-respect de ces règles influeront «dangereusement» sur l’évolution de cette pandémie, alors que la «vigilance citoyenne ainsi que l’esprit de responsabilité, individuelle et collective, constituent les seules remparts possibles face à cette épidémie et qui permettront l’allègement des mesures de confinement». Même avec tout le matériel du monde, si les mesures de prévention ne sont pas respectées, c’est comme si rien n’a été fait.
A propos de matériel, il convient de noter que c’est le ministre délégué chargé de l’Industrie pharmaceutique, Dr Lotfi Benbahmed, qui s’est déplacé, dans la soirée de jeudi, à l’aéroport international d’Alger Houari Boumediene pour le réceptionner le don de de Chine acheminé en Algérie par deux avions de l’Armée nationale populaire (ANP). «Je me réjouis de la réception de ce don transporté à bord de deux avions des forces aériennes algériennes», a-t-il déclaré, en présence de l’ambassadeur de la République populaire de Chine à Alger, Li Lianhe, qui avait lui aussi effectué le déplacement. A cette occasion, M. Benbahmed a adressé ses remerciements au nom du gouvernement et peuple algériens à la Chine pour ces aides, ajoutant : «ensemble, nous allons vaincre le Covid-19». Pour sa part, l’ambassadeur chinois s’est dit fier de l’octroi de ce nouveau don qui s’inscrit dans le cadre des aides chinoises destinées à l’Algérie pour la lutte contre la pandémie, mettant en avant «les relations d’amitié et de fraternité privilégiées entre les deux pays». «La Chine n’oubliera jamais l’aide que lui a apportée l’Algérie» dès l’apparition du Coronavirus, a-t-il assuré, réaffirmant la disposition de la Chine à aider l’Algérie jusqu’à l’élimination de cette épidémie».
80.000 nouveaux cas par jour dans le monde
Dans le monde, qui compte plus de 3,5 millions de cas de Covid-19 et près de 250.000 décès, ce sont environ 80.000 nouveaux cas en moyenne chaque jour qui sont signalés à l’Organisation mondiale de la santé (OMS), selon son directeur général, Tedros Adhanom Ghebreyesus, qui a averti que «les mesures de sortie de confinement devraient être prises avec une prudence extrême», au moment où de plus en plus de pays réfléchissent à la manière d’assouplir leurs politiques dites de confinement. «Le risque d’un retour au confinement reste très réel si les pays ne gèrent pas cette transition avec une prudence extrême, en adoptant une approche par étapes», a-t-il déclaré. Il a rappelé les six critères que l’OMS invite les pays à prendre en compte que sont «une surveillance forte, l’isolement, le dépistage et le traitement de chaque cas, le traçage de tous les contacts, l’adoption de mesures de prévention suffisantes sur les lieux de travail et dans les écoles, et la pleine coopération du public avec la ‘’nouvelle norme’’ post-confinement». n