Le nombre des nouvelles contaminations au coronavirus est légèrement remonté en Algérie, mais tout en se maintenant en dessous de la barre psychologique des 400 cas par jour. Le bilan fait état de 398 nouveaux cas confirmés de Covid-19 durant les dernières vingt-quatre heures, contre 392 la veille. Concernant le nombre de décès, celui-ci est resté le même par rapport à la veille, soit 11 morts.
L’Algérie a également enregistré 227 guérisons durant les dernières vingt-quatre heures, marquant une baisse comparativement au bilan précédent qui faisait état de 268 malades rétablis ayant quitté les établissements hospitaliers, a indiqué le porte-parole du Comité scientifique de suivi de l’évolution de la pandémie de coronavirus, Dr Djamel Fourar. Concernant les patients en réanimation, il a fait savoir que leur nombre a baissé, passant à «37 patients en soins intensifs» durant les dernières vingt-quatre heures, contre 41 la veille.
Le même responsable a précisé que le nombre total cas confirmés en Algérie depuis l’apparition de la pandémie il y a exactement six mois, s’est élevé à «41.858 dont 398 nouveaux cas, soit 0,9 cas pour 100.000 habitants durant les dernières vingt-quatre heures». L’Algérie a enregistré un «total de 1.446 décès en six mois», tandis que le nombre des patients guéris est passé à 29.369, a ajouté Dr Fourar, lors du point de presse quotidien consacré à l’évolution de la pandémie de Covid-19.
La répartition de façon globale à travers le territoire national, selon le porte-parole du Comité scientifique de suivi de l’évolution de la pandémie, fait ressortir que «11 wilayas ont recensé entre 1 et 9 cas durant les dernières vingt-quatre heures» et que «16 autres ont enregistré plus de 10 cas». En revanche, «21 wilayas n’ont enregistré aucun cas», contre 17 wilayas ayant enregistré zéro cas la veille.
Dr Fourar, après avoir noté l’impérieuse nécessité de se conformer au respect des règles sanitaires, comme le port du masque obligatoire et le maintien de la distanciation physique, en raison de la situation épidémiologique actuelle qui l’exige, a, par ailleurs, mis l’accent sur les précautions que doivent prendre les estivants sur les plages, étant donné que ces dernières connaissent un flux impressionnant en cette fin de vacances.