L’Algérie a enregistré 45 nouveaux cas positifs au coronavirus (Covid-19) dont 3 décès en 24 heures, selon le dernier bilan rendu public, hier en fin d’après-midi, par le porte-parole du Comité scientifique de suivi de l’évolution de la pandémie du coronavirus, le Professeur Djamel Fourar. Le bilan arrêté s’élève désormais à un total de 454 cas de contamination au Covid-19, dont 29 décès enregistrés dans 36 wilayas, a déclaré le même responsable, qui a relevé, toutefois, que deux nouvelles personnes contaminées ont pu quitter l’hôpital après leur rétablissement, portant ainsi le nombre de personnes guéries à 31.

Pour les décès, le Pr Fourar a fait savoir, lors du point de presse quotidien consacré à l’évolution du Covid-19 dans le pays, que le premier cas concerne un homme de 65 ans, de la wilaya d’Alger, qui était de retour d’Arabie saoudite où il accomplissait la Omra. Le second cas a été enregistré dans la wilaya de Médéa. Il s’agit d’un homme de 84 ans, qui était l’oncle de la première victime enregistrée dans cette wilaya. Pour ce qui est de la troisième victime, il s’agit d’un jeune de 45 ans de retour d’un voyage en Espagne.
Depuis hier soir, l’extension de la mesure de confinement partiel est entrée en vigueur dans les neuf wilayas que sont Batna, Tizi Ouzou, Sétif, Constantine, Médéa, Oran, Boumerdès, El Oued et Tipasa. Cette mesure de confinement partiel se traduit par un couvre-feu qui concerne «la tranche horaire comprise entre 19H à 07H», selon le décret du Premier ministre, Abdelaziz Djerad, qui explique qu’elle entre «dans le cadre des mesures complémentaires de prévention et de lutte contre la propagation du coronavirus (Covid-19) sur le territoire national».
Le nouveau coronavirus s’est désormais propagé à 36 wilayas, rappelle-t-on, dont Blida, Alger, Tizi Ouzou, Skikda, Annaba, Bordj Bou-Arréridj, Médéa, Mascara, El Oued, Souk Ahras, Adrar, Bouira, Béjaïa, Boumerdès, Sétif, Tissemsilt, Khenchela, Relizane, Annaba, Ouargla, Oran, Tlemcen, Chlef, Aïn Témouchent, Jijel, Sidi Bel Abbès, Constantine, Batna et Tipasa.

Les résultats des analyses transmis par internet aux hôpitaux
Les résultats des analyses des patients atteints du Covid-19 sont désormais transmis par internet aux deux établissements publics hospitaliers (EPH) de Boufarik et El Hadi-Flici (El-Kettar), spécialisé en maladies infectieuses.
«Le ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière a adopté une nouvelle méthode dans l’organisation des résultats relatifs au Covid-19 entre le département ministériel, l’Institut Pasteur d’Alger et les EPH de Boufarik (Blida) et d’El-Kettar (Alger) afin d’optimiser le temps et l’effort des fonctionnaires du secteur et des patients», a fait savoir, hier, Dr Samia Hamadi, responsable à la Direction de la prévention au ministère de la Santé. Cette opération sera généralisée au niveau des différentes annexes de l’Institut Pasteur, entrée en service récemment à Oran, Tizi Ouzou, Constantine et Ouargla, a-t-elle indiqué. Nul doute que cette nouvelle méthode de travail et la nouvelle plateforme mise en place permettront de gagner un temps précieux en termes de communication et de transmission de l’information, notamment lorsqu’il s’agit de sauver des vies humaines.

Près de 28 000 morts et plus de 600 000 cas d’infection dans le monde
La pandémie du nouveau coronavirus a fait au moins 27 989 morts dans le monde depuis son apparition en décembre, en Chine, selon un bilan établi à partir de sources officielles hier, samedi, à 11H GMT.
Plus de 605 220 cas d’infection ont été officiellement diagnostiqués dans 183 pays et territoires depuis le début de l’épidémie. Ce nombre de cas diagnostiqués ne reflète toutefois qu’une fraction du nombre réel de contaminations, un grand nombre de pays ne testant désormais plus que les cas nécessitant une prise en charge hospitalière. Parmi ces cas, au moins 129 100 sont aujourd’hui considérés comme guéris, selon ce bilan établi par l’AFP.
Les Etats-Unis sont le pays comptant le plus de cas recensés avec 104 837 patients déclarés positifs. L’Italie, qui a enregistré son premier décès lié au coronavirus fin février, est le pays le plus touché en nombre de morts avec 9 134 décès pour 86 498 cas. 10 950 personnes sont considérées comme guéries par les autorités italiennes.
Après l’Italie, les pays les plus touchés sont l’Espagne avec 5 690 morts pour 72 248 cas, la Chine continentale avec 3 295 morts (81 394 cas), l’Iran avec 2 517 morts (35 408 cas), et la France avec 1 995 morts (32 964 cas). La Chine (sans les territoires de Hong Kong et Macao), où l’épidémie a débuté fin décembre, a dénombré au total 81 394 cas (54 nouveaux entre vendredi et samedi), dont 3 295 décès (3 nouveaux), et 74 971 guérisons. Depuis vendredi à 19H GMT, la Jordanie, Brunei et le Togo ont annoncé les premiers décès liés au virus sur leur sol.
L’Europe totalisait, hier, à 11H GMT, 19 556 décès pour 329 501 cas, l’Asie 3 715 décès (103 478 cas), le Moyen-Orient 2 590 décès (43 016 cas), les Etats-Unis et le Canada 1 764 décès (109 459 cas), l’Amérique latine et les Caraïbes 232 décès (11 739 cas), l’Afrique 117 décès (3 897 cas), et l’Océanie 15 décès (4 139 cas). n