L’état de Lagos au Nigeria poursuit le déconfinement avec la reprise de l’école lundi, même si des restrictions sanitaires liées à la pandémie de Covid-19 subsistent, ont annoncé les autorités. «Le gouverneur a ordonné la reprise des cours dans les écoles publiques et privées à compter du 21 septembre», mais le retour physique en classe est limité à certains niveaux dans les établissements publics, explique le porte-parole du gouverneur Gboyega Akosile dans un communiqué transmis dimanche à l’AFP. Dans le privé, les autorités recommandent fortement la mise en place d’«un calendrier échelonné et des cours un jour sur deux pendant la semaine». L’état de Lagos avait déjà autorisé début août la réouverture partielle des écoles pour les élèves préparant leurs examens de fin d’année. Les garderies et les crèches ne peuvent en revanche toujours pas rouvrir. Le gouverneur de l’état de Lagos, Babajide Sanwo-Olu, a également autorisé la réouverture des cinémas et salles de sport, avec une capacité limitée à 33%. L’allègement des mesures de confinement concerne aussi les lieux de culte, qui avaient déjà partiellement rouvert début août. Les mosquées peuvent désormais accueillir les fidèles pour les cinq prières quotidiennes et les églises sont autorisées à célébrer les messes en semaine, à condition de respecter strictement les mesures sanitaires. «Nous sommes heureux du recul du nombre de cas de Covid-19 et nous encourageons les lagossiens à continuer à respecter les protocoles sanitaires en vigueur», a déclaré M. Sanwo-Olu sur Twitter. Depuis la reprise des vols internationaux dans le pays le 5 septembre, 50 avions transportant environ 8.000 passagers ont atterri à l’aéroport international Murtala Muhammed de la capitale Lagos, selon les autorités. «Malgré ce volume de passagers, le nombre de cas positifs au Covid-19 est toujours à la baisse, sous les 5%», s’est félicité le gouverneur. Le Nigeria a enregistré officiellement plus de 57.000 cas et plus de 1.000 décès liés au nouveau coronavirus. <