Des hommes armés ont enlevé au moins 30 personnes et tué une dizaine d’autres dans une série d’attaques perpétrées jeudi dans le nord-ouest du Nigeria, selon des médias internationaux. Venus à moto, des assaillants ont envahi dans la nuit de mercredi à jeudi le village de Kungi, dans l’Etat de Kaduna, tuant une personne et enlevant 30 autres, ont fait savoir ces médias, citant des habitants de la région. « Ils sont arrivés à 2 heures du matin et se sont déplacés de maison en maison, kidnappant des gens », a expliqué Umaru Abdullahi, un témoin. « Nous avons recensé les habitants une fois qu’ils sont partis et nous avons constaté qu’ils avaient pris 30 personnes », a-t-il ajouté, précisant que trois membres de sa famille faisaient partie de ces otages. Un autre habitant du village, Muntari Sani, a précisé que des femmes et des enfants figuraient parmi les personnes enlevées. Quelques heures plus tôt, dans l’Etat voisin de Katsina, des hommes armés ont attaqué les villages de Unguwar Sarki et Bilbis, tuant 10 personnes et volant du bétail, selon les témoignages d’habitants, cités par lesdits médias. Le président Muhammadu Buhari a annoncé mardi dernier le remplacement des quatre principaux chefs de l’armée du pays. Le Nigeria fait notamment face à une rébellion terroriste depuis plus de dix ans dans le nord-est, ainsi qu’à des groupes criminels organisés dans le nord-ouest et dans le sud pétrolifère.