Seize personnes, dont des membres d’un groupe d’autodéfense local, ont été tuées lors d’une attaque lancée par Boko Haram dans l’Etat nigérian de Borno (nord-est), a rapporté lundi la presse locale, citant un groupe de milice. Bello Danbatta, porte-parole de la Force opérationnelle civile conjointe chargée d’assister l’Armée dans la lutte contre les terroristes, a confié que cinq membres d’un groupe de sécurité local avaient été abattus aux côtés de onze villageois lorsque des éléments du groupe terroriste Boko Haram ont pris d’assaut dimanche deux villages à la périphérie de Maiduguri, la capitale de l’Etat de Borno. Ces membres, vêtus de robes noires et chevauchant cinq motos, se sont rendus aux villages de Goni Abbachari et de Dala-Yazara, a précisé
M. Danbatta. Un nombre inconnu de personnes ont été blessées lors de l’attaque. La plupart des villageois se sont réfugiés dans les buissons à proximité alors que les terroristes tiraient sans discrimination, a-t-il indiqué.