Le feuilleton est terminé. Samedi, le Paris SG a annoncé la prolongation de Neymar (29 ans) jusqu’en juin 2025. Une prolongation dans les tuyaux depuis plusieurs semaines mais ralentie par l’irruption du FC Barcelone dans le dossier il y a un mois environ. Le club catalan s’était en effet rapproché du Brésilien et de son entourage pour sonder la possibilité d’un retour.
A priori, selon Sport et Mundo Deportivo, l’international auriverde (103 sélections, 64 buts) avait affiché son enthousiasme à cette idée, alors même qu’il était déjà en pourparlers avancés avec le PSG. Les Blaugranas ont aussi pris la température auprès de Nasser Al-Khelaïfi dont la position a été ferme : «Neymar n’est pas à vendre».

Ney n’a pas voulu d’un remake de 2019
Ils demandaient toutefois à Ney et son clan de patienter le temps qu’ils terminent l’audit financier du club et bouclent un contrat très important sur le plan économique pour lui formuler une offre de contrat concrète et lisible mais aussi tester l’intransigeance du patron parisien avec une proposition chiffrée, raconte Sport.
Le natif de Mogi das Cruzes a bien joué la montre, mais il n’a rien vu venir pendant plusieurs semaines. Il a fini par se lasser. Face à l’offre juteuse du club de la capitale, le Paulista a préféré dire oui et ne pas se lancer dans une nouvelle saga, comme à l’été 2019. À l’époque, il avait fait savoir son envie de revenir au Camp Nou, mais n’avait pas pu être exaucé faute d’accord entre les deux clubs. Cette fois, Neymar n’a pas voulu être déçu. Le Barça l’a un peu mauvaise, mais s’en remettra d’après les échos de Sport et MD.