On va tirer les choses au clair : il ne s’agit de dire qu’Andy Delort est plus talentueux que Neymar intrinsèquement. Mais la liste communiquée hier par l’Union nationale des footballeurs professionnels (UNFP) comportait le nom de Neymar (Paris Saint-Germain). Une nomination intrigante sachant que le Brésilien n’a disputé que 16 matchs pour 8 buts et 4 passes décisives. Delort fait largement mieux. Mais il n’est pas Brésilien, ne joue pas au PSG et n’a pas le même impact médiatique. Analyse.

Par Mohamed Touileb
Le footbusiness et l’image décident du « mérite ». Encore une fois, cela a été vérifié du côté de la Ligue 1 UberEats. Loin des performances et de la loyale concurrence, Neymar s’est vu offrir une place sur la photo du quintuor qui postule pour la succession de Kylian Mbappé élu meilleur joueur du championnat de France la saison dernière.
Neymar : 16 matchs joués et 2 rouges
En disputant 45% des rencontres de la saison, le Brésilien s’est retrouvé parmi les postulants. Le pire, c’est qu’il n’a pas vraiment été performant (8 buts et 4 passes). Il a même été éreintant par moments avec une attitude peu exemplaire qui lui a valu 2 expulsions. Malgré cela, il est au côté de Burak Yilmaz (Lille OSC), Wissam Ben Yedder (AS Monaco), Memphis Depay (Olympique lyonnais/Meilleur passeur du championnat) et Kylian Mbappé (Meilleur buteur du championnat).
On peut constater que le quinté fait partie des 4 clubs en lice pour décrocher le titre de champion en France. D’un côté, c’est logique. Seulement, on ne comprend pas pourquoi les Parisiens, qui sont loin des standards habituels en matière de domination voyant même le LOSC prendre les rênes du classement, ont pu voir deux éléments être dans ce concours individuel.
Laborde et Volland avaient aussi leur place
D’ailleurs, sur la saison, il y a des footballeurs qui ont eu plus d’impact sur le rendement de leurs formations. Parmi eux, il y a l’international algérien Andy Delort qui a été très productif avec les Héraultais avec une optmisation des résultats du club. Le Champion d’Afrique a trouvé la faille à 14 reprises et délivré 9 offrandes en 28 apparitions. Le natif de Sète a été spectaculaire. Il est d’ailleurs nominé pour le but de la saison grâce à sa réalisation contre les Lillois (2-3), le 23 décembre à la Mosson. Il avait mis un superbe ciseau acrobatique qui avait permis aux Montpelliérains d’égaliser (2-2).
Au côté de l’avant-centre de l’équipe national, il y a aussi Gaëtan Laborde (15 buts et 8 passes D en 36 rencontres) qui aurait été un candidat crédible tout comme le Monégasque Kevin Volland (AS Monaco) avec ses 16 pions et 8 « assists » en 33 matchs. Pour tous les nominés, c’est les stat’ qui ont pesé. Sauf pour Neymar qui a sans doute profité de sa notoriété pour prétendre à la consécration qui ira, très probablement, au Turc Burak Yilmaz. Surtout si les Dogs finissent sacrés.