Les Clippers ont piqué la bête. Il y a quelques jours, les Blazers grillaient une belle occasion de se rapprocher de la huitième place à l’Ouest en perdant un match qu’ils tenaient pourtant en main. Avec notamment des tirs et des lancers décisifs ratés par Damian Lillard en fin de partie, au grand plaisir des joueurs, taquins, de Los Angeles. Depuis cet échec, le meneur All-Star est sur un nuage : 51 points contre les Sixers dimanche puis 61 dans la nuit de mardi à mercredi ! Un record en carrière égalé avec à la clé une victoire sur le fil contre les Mavericks (134-131).
Il s’agit de son troisième match à 60 points ou plus cette saison, une performance très rare seulement réalisée par Wilt Chamberlain auparavant. « Damian était incroyable », avouait Kristaps Porzingis, auteur de 36 points mais battu. « Il a vraiment mis des tirs extraordinaires. Chapeau.» Lillard a marqué de toutes les manières possibles. L’étendue complète de son arsenal passée en revue. 9 paniers lointains dont certains à plus de dix mètres, arrêtés, avec un défenseur devant lui, des pénétrations vers le cercle, des fautes provoquées… un attaquant de grande classe.
Mais surtout un homme déterminé, en mission. Celle de ramener Portland en play-offs. Sa motivation se lit à travers ses prestations sur le parquet. Il a la rage de vaincre. Et le talent pour faire gagner les siens. Parce qu’avec cette victoire, les Blazers occupent désormais la huitième place ! Ils ont doublé les Grizzlies et ont de fortes chances de participer à la mini-finale (entre le huitième et le neuvième) pour le dernier spot en play-offs, disputé ce week-end.
La performance : Les Suns continuent leur série fantastique !
Et de 7 ! Improbable. Incroyable. Arrivée à Disney à la treizième place de la Conférence Ouest, l’équipe de Phoenix est en passe de conclure une remontée sensationnelle. Avec donc sept succès de rang après leur victoire contre les Sixers cette nuit (130-117). Devin Booker, déjà auteur de 35 points la veille, a remis ça. Même total. Même résultat. Ricky Rubio l’a accompagné avec 16 points et 10 passes tandis que Mikal Bridges inscrivait 24 points. Les Sixers évoluaient avec une équipe fortement remaniée en l’absence de leurs stars (Embiid, Simmons, Horford, Harris). Les Suns peuvent encore croire en leurs chances d’accrocher les play-offs. Ils sont désormais neuvièmes avec une victoire de moins que les Blazers, huitièmes.
Le vilain geste : Antetokounmpo perd son sang-froid
Alors que les derniers matches de classement ne représentent aucun enjeu particulier pour les Bucks, Giannis Antetokounmpo s’est tout de même laissé emporter par ses émotions. Frustré par une décision de l’arbitre après une faute offensive provoquée par Moritz Wagner, le Grec s’est dirigé vers l’intérieur des Wizards pour lui mettre un coup de tête. Ce qui a de suite entraîné son expulsion. Ce n’était que le second quart temps et le MVP affichait déjà 12 points et 9 rebonds au compteur. Même sans lui, les Bucks l’ont emporté 126 à 113 avec notamment 24 points de Brook Lopez. n