Les Etats-Unis ont raflé dimanche sept des dix médailles d’or possibles, lors de la 4e et dernière journée des championnats Pan-Pacifiques de natation à Tokyo, où l’équipe américaine fera figure d’immense favorite lors des Jeux olympiques 2020.

Au total, les Américains ont remporté 18 médailles d’or en natation lors de cette compétition, contre 10 pour l’Australie et six pour l’hôte nippon. La nageuse star Katie Ledecky, quintuple championne olympique, s’est adjugée dimanche un troisième sacre dans la capitale japonaise sur 1.500 m nage libre, une épreuve qui figurera aux prochains JO. La détentrice du record du monde, qui a déjà remporté les 400 et 800 m, a réussi un temps de 15 min 38 sec 97/100. «Je ne compte pas faire d’impasse» sur une épreuve lors des Jeux, a prévenu l’Américaine. «J’ai beaucoup d’expérience lors de ces événements et c’est un défi que j’aime relever.» Sa compatriote Kathleen Baker a pris l’or au 200 m dos (2:06.14) devant la prometteuse canadienne Taylor Ruck (en argent pour sa cinquième médaille de la semaine) tandis qu’une autre Américaine, Micah Sumrall, a remporté le 200 m brasse (2:21.88). Chez les hommes, un Américain peut en cacher un autre, puisque Zane Grothe a battu son compatriote Jordan Wilimovsky sur le 800 m nage libre (7:43.74). Le champion olympique Ryan Murphy, qui a dit merci à ses «chaussettes porte-bonheur», a lui réalisé le doublé 100-200 en remportant le 200 m dos en 1:53.57. «Je suis un peu superstitieux. Je prends toujours le même goûter au beurre de cacahuète et confiture avant les épreuves, je porte toujours les mêmes chaussettes», a-t-il plaisanté, sans pour autant perdre le nord: «j’espère que cela me portera chance en 2020». Michael Andrew (50 m nage libre, 21.46) et le relais américain ont apporté les 6 et 7e médailles d’or aux Etats-Unis. Seule l’Australienne Cate Campbell a pu sortir la tête de l’avalanche américaine, en remportant le 50 m nage libre ainsi que le relais 4×100 m. «Cate a un don spécial», a affirmé à l’AFP son entraîneur Jacco Verhaeren. «Cela a vraiment été une compétition quasi-parfaite», a reconnu la championne du monde et olympique, qui a aussi remporté cette semaine le 100 m nage libre. Après sa désillusion sur 100 m aux Jeux de Rio en 2016, elle entend revenir plus forte à Tokyo: «Les cauchemars sont partis. A partir de maintenant, je vais faire de beaux rêves».