Près de 17.000 hectares de terres non exploitées, cédées dans le cadre du programme de mise en valeur des terres et de la concession agricole, ont été récupérés à ce jour par la Commission d’assainissement du foncier agricole de la wilaya de Naâma, a-t-on appris lundi auprès de la direction locale des Services agricoles (DSA). L’opération d’assainissement du foncier agricole, entamée en 2019 par la commission de wilaya constituée de représentants des services techniques de plusieurs secteurs, dont l’agriculture et les domaines publics, ainsi que l’antenne de l’Office national des terres agricoles, a donné lieu également à l’annulation et la résiliation des contrats de 8.656 bénéficiaires de terres agricoles, a-t-on indiqué. Elle a concerné 16.250 ha de terres octroyées dans le cadre de la propriété foncière à quelque 8.460 bénéficiaires, dont les contrats ont été annulés, a précisé la DSA, soulignant que 13.440 autres hectares sont exploités par 4.334 bénéficiaires. L’opération d’assainissement du foncier agricole s’est soldée également par l’annulation de 196 contrats et la récupération de 755 ha relevant des biens de l’Etat sur 2.200 ha attribués dans le cadre de la concession agricole à travers la wilaya, a-t-on ajouté. Les terres agricoles non exploitées se situent dans de zones qui recèlent d’importantes potentialités hydriques, dont une majorité dans les périmètres de concession agricoles, a expliqué la même source, notant que les bénéficiaires, dont les contrats ont été annulés, avaient reçu des mises en demeure. L’opération, qui se poursuit, vise à récupérer le foncier agricole non exploité afin de l’attribuer à des investisseurs sérieux pour le valoriser, a-t-on expliqué.