Le secteur de l’Education sera renforcé dans la wilaya de Naâma, à la prochaine rentrée scolaire 2018-2019, par la réception et l’ouverture de sept établissements scolaires, a-t-on appris du directeur de l’éducation.

Il s’agit de deux écoles primaires à Mecheria et à El Bayoudh ainsi que deux CEM à Mecheria et Aïn Sefra, outre trois lycées, deux à Mécheria et un à Kasdir, localité frontalière, a souligné Oubelaïd Abdelkader. D’autres établissements scolaires sont en cours de réalisation au niveau des communes du sud de la wilaya. Ces chantiers enregistrent des taux d’avancement différents, dont ceux d’un lycée et deux CEM à Aïn Sefra et Moghrar. Par ailleurs, dans le cadre de la prochaine rentrée scolaire, la Direction de l’éducation a organisé, avec la contribution de certaines associations locales et des conseillers d’orientation scolaire, des caravanes de sensibilisation des éleveurs de bétail et des nomades pour inscrire leurs enfants, surtout les filles, dans des internats des écoles primaires de la wilaya. La wilaya de Naâma compte actuellement 700 élèves dont 81 filles seulement inscrits au niveau de cinq internats du cycle primaire. « C’est un taux très faible de bénéficiaires du régime d’internat par rapport à la capacité d’accueil de ces structures estimée à 1 200 lits », a souligné le directeur de l’éducation. Plus de cent élèves issus de régions pastorales et éloignées sont inscrits dans les classes de 1re année primaire, âgés entre 8 et 14 ans. Cet écart d’âge s’explique par le retard des familles de zones éloignées à inscrire leurs enfants à l’école. La direction locale de l’éduction a pris toutes les dispositions requises, en collaboration avec les APC, pour éviter toute perturbation à la prochaine rentrée, surtout en ce qui concerne la prise en charge de la restauration. Des repas chauds sont servis au niveau de 105 cantines scolaires de la wilaya. Les établissements scolaires devront accueillir à la prochaine rentrée quelque 60 000 élèves encadrés par 5 000 enseignants, rappelle-t-on.