Le président sortant de l’Association des Comités nationaux olympiques d’Afrique (ACNOA), l’Algérien Mustapha Berraf a été réélu à la tête de l’instance sportive continentale pour le mandat olympique (2021-2024), lors des élections tenues hier au Caire (Egypte), en marge des travaux de la 19e session ordinaire de l’assemblée générale de l’ACNOA.
Mustapha Berraf a récolté 38 voix contre 15 pour son adversaire la Burundaise Ludia Nsekera, membre du Comité international olympique (CIO). A l’issue de sa large et brillante victoire, l’ancien président du Comité olympique et sportif algérien (COA) a tenu à rendre hommage à son adversaire pour sa sportivité.
Pour rappel, Berraf (67 ans) avait été élu à la tête de l’ACNOA, en novembre 2018 à Tokyo (Japon) lors de l’assemblée générale extraordinaire et élective de l’instance, pour les deux années restantes du mandat olympique 2017-2020, après l’éviction de l’Ivoirien Lassana Palenfo. En plus de l’élection du président Mustapha Berraf, les membres de l’Assemblée ont procédé également à la désignation de trois premiers Vice-présidents, à savoir: Joao Da Costa Alegre Afonso (Sao tomé et- Principe), Matlohan Moiloa-Ramoqopo (Lesotho) et Fardouza Moussa Egueh (Djibouti). Le poste de 4e vice-président pour lequel deux candidats étaient en course, le Marocain Kamal Lahlou et le Botswanais, Negroes Maleala Kgosietsile, est revenu au représentant marocain par 27 voix contre 25 à son adversaire.
Pour sa compagne électorale, Mustapha Berraf avait présenté « un plan stratégique et un programme de développement qui devrait permettre de rationaliser les ressources et les investissements pour aboutir à des perspectives d’avenir très intéressantes ». « Je compte avant tout sur le travail que j’ai fourni depuis de nombreuses années avec mes collègues au sein de l’ACNOA et en particulier en ma qualité de vice-président chargé de la résolution des conflits en Afrique », a-t-il indiqué.