Absent des scènes algériennes depuis 1979, le chanteur Idir, attendu les 4 et 5 janvier prochain à la Coupole d’Alger (salle omnisports Mohamed-Boudiaf) pour deux concerts baptisés « Retrouvailles », devrait entamer tout au long de l’année 2018 une tournée nationale.

C’est ce qui nous a été confirmé par l’’Office national des droits d’auteurs et droits voisins (Onda). Et de nous préciser qu’Idir débutera son programme «à partir du mois de mars». Pour l’instant, les villes concernées et les dates des concerts ne sont pas encore arrêtées mais le chanteur décidera d’un planning à l’issue de ses premières représentations à la Coupole d’Alger. «Sa tournée nationale débutera à partir du mois de mars, mais nous n’avons pas encore les dates des concerts (…) Cela devrait être décidé en fonction du programme de l’artiste qui est déjà engagé pour d’autres représentations à l’étranger», nous confie une source de l’Onda. Le chanteur Idir est, en effet, attendu pour une série de concerts en France et en Belgique dès le mois de janvier. Pour en revenir aux deux premiers concerts de l’artiste, prévus les 4 et 5 janvier prochain à partir de 18H à la Coupole d’Alger, ils ont un caractère particulier, selon Idir. «Cela fait 39 ans (…) Cela remonte au 25 janvier 1979. Depuis ce jour, je ne suis pas revenu chanter disons «officiellement» chez moi. C’est une longue absence. J’attends ce retour avec une énorme émotion (…) C’est mon pays, ce sont les gens de chez moi qui m’ont soutenu dès le départ. C’est un moment spécial pour moi», disait-il. Il faut savoir que la billetterie est actuellement ouverte et propose des «places VIP», au plus près de l’artiste, à 3 000 dinars, ainsi que des places à 2 000 dinars par personne en tribune. Les points de vente des 7 060 tickets disponibles sont les sièges de l’ONDA de Tizi Ouzou et d’Alger (Bologhine), ainsi que ses deux autres agences à Ouled Fayet et Riadh el-Feth, mais aussi au niveau de la salle «la Coupole» ainsi qu’au Centre commercial de Bab Ezzouar et au «Studio’s Megastore» de Sidi Yahia.