Le juge d’instruction près le tribunal de M’sila a placé hier (lundi) le président de l’assemblée populaire communale (APC) de Beni Ilmane et un employé de cette commune chargé de l’ouverture des plis et jugements des offres de réalisation des projets sous contrôle judiciaire pour des faits liés à la corruption, a-t-on appris, mardi, de source judiciaire. Le président de l’APC de Beni Ilmane (appartenant au RND) et l’employé concerné sont inculpés de plusieurs chefs d’accusations dont «abus de pouvoir», «dilapidation de deniers publics» et «trafic d’influence», a précisé la même source. Le juge d’instruction près le tribunal de M’sila a entendu les deux mis en cause, accusés dans des affaires liés à la corruption au cours d’une audience qui a duré plusieurs heures, a-t-on indiqué. La même source a rappelé, par ailleurs que l’ex président de l’APC de khettouti Sed El Djir a été placé sous contrôle judiciaire pour les mêmes chefs d’accusations, et ce après avoir été entendu par le juge d’instruction près le tribunal de Hammam Dalaa. Au total, 28 présidents d’assemblées populaires communales de la wilaya de M’sila sont poursuivis en justice dans des affaires liées à la corruption, a-t-on encore rappelé.