Le Mouvement démocratique et social (MDS) participera à l’élection présidentielle de 2019 sous le slogan « pour un large gouvernement de travail » avec pour objectif de « poser les bases matérielles pour une deuxième république », a-t-on indiqué samedi auprès de cette formation politique.

« Le MDS a décidé à l’unanimité, lors de son congrès ordinaire tenu vendredi à Alger, de participer à la présidentielle de 2019 sous le slogan Pour un large gouvernement de travail », a précisé à l’APS, M. Redouane Khaled, membre du bureau national du parti. Le MDS a, à cette occasion, élu à la majorité son porte-parole, Fethi Gharès, comme candidat officiel du parti à cette élection présidentielle, a-t-il ajouté, expliquant que cette participation sera l’occasion pour sa formation politique de « poser les bases matérielles pour aller vers une deuxième république ». Lors de ce congrès, le parti a présenté des propositions « pour booster notamment l’économie nationale touchée de plein fouet par la crise financière, parmi lesquelles la nécessité de créer une nouvelle monnaie nationale afin de recouvrer la valeur de la monnaie et de récupérer, par la même, l’argent qui circule dans l’informel ». Le MDS, dont le dernier congrès a été organisé il y a de cela deux décennies, a salué les différentes luttes populaires enregistrées ces derniers mois dans le pays pour la promotion de la langue tamazight, de même que les mouvements de protestation des médecins et autres enseignants, expliquant que « le peuple algérien peut exprimer son opinion pacifiquement, au contraire de ce que souhaitent certaines parties ». (APS)