Après deux semaines de confinement, Stéphane Moulin, entraîneur d’Angers-SCO, évoquait, hier dans le Courrier de l’Ouest, son nouveau quotidien et la manière dont il tente de poursuivre son activité : «Je lis pas mal, je regarde peu la télévision, quelques anciens matchs pour observer des joueurs qu’on a pu suivre. Mais pour être franc, je n’ai pas le coeur à me concentrer sur le foot.»
Dans ces conditions, le recrutement pour la saison prochaine semble bien secondaire pour le dixième de Ligue 1 avant l’arrêt des compétitions : «Au début du confinement, je me suis dit que j’allais mettre ce temps à profit pour avancer là-dessus. L’idée m’a effleuré, mais plus le temps passe, plus je trouve ça presque indécent d’envisager la suite, alors qu’un joueur qui nous intéresse vit peut-être mal la situation, ou se trouve même dans la peine. Et on parlerait de football dans ces circonstances ? Tout est faussé. En fait, ce n’est juste pas le moment.» n