Le moudjahid et ancien président de l’APN, Saïd Bouhadja, n’est plus. Le natif de Skikda est décédé hier à l’âge de 82 ans à l’hôpital Mustapha-Bacha des suites d’une longue maladie.
Plusieurs fois « mouhafad » au sein du parti du Front de libération nationale, le défunt était membre du Bureau politique de l’ancien parti unique des années durant jusqu’à sa dernière composante, en août dernier, dans le sillage de la réorganisation organique de l’ancien parti unique.
Député du FLN pour le premier Parlement pluraliste (1997-2002), Saïd Bouhadja est revenu également une deuxième fois dans l’hémicycle Zighout-Youcef pour le mandat 2017-2022 et dans lequel il a été désigné à la présidence de la chambre basse du Parlement. A la tête de l’APN, il n’a pas duré longtemps et a été déchu au mois d’octobre 2018, au terme d’un bras de fer qu’il avait mené avec ses pairs du FLN et la direction du parti, dans une conjoncture politique des plus confuses car précédant l’échéance présidentielle 2019, annulée suite à l’irruption du mouvement populaire pour le changement. L’épisode de « destitution » de Bouhadja de la présidence de l’APN, dont l’édifice avait été « cadenassé » pour lui en refuser l’accès, aura sans doute marqué tristement la pratique politique du pays et terni l’image des institutions.
Suite à cette disparition, le général de Corps d’armée, Chef d’état-major de l’Armée nationale populaire (ANP), Saïd Chanegriha, a lui aussi présenté ses condoléances à la famille du défunt en exprimant à cette dernière sa « profonde compassion ». Suite au décès du moudjahid Saïd Bouhadja, ancien président de l’Assemblée nationale populaire (APN), ce matin mercredi 25 novembre 2020, le général de Corps d’armée, Saïd Chanegriha, Chef d’état-major de l’ANP, présente en son nom et au nom de l’ensemble des personnels de l’ANP, ses sincères condoléances et sa profonde compassion à la famille du défunt.
Pour sa part, le Premier ministre, Abdelaziz Djerad a indiqué dans un post sur sa page facebook, que « nous avons perdu le moudjahid et ancien président de l’APN, Saïd Bouhadja, parti après un riche parcours de militant qu’il a entamé avec la Guerre de libération nationale et poursuivi lors du pluralisme politique durant lequel il fut acteur et témoin d’événements marquants ». Le corps du défunt a été inhumé dans l’après-midi d’hier au cimetière d’El-Alia, à Alger. Les funérailles se sont déroulées en présence notamment du président du Conseil de la nation par intérim, Salah Goudjil, du président de l’APN, Slimane Chenine, du Premier ministre, Abdelaziz Djerad, et du Conseiller à la Présidence de la République, Abdelhafidh Allahoum. n