Alors que l’on ne cesse de faire état, y compris dans certains pays dits « développés », de la réapparition  de maladies que l’on pensait éradiquées, notamment celles endémiques qui ont longtemps sévi de par le monde, à l’image des maladies infectieuses,

les services en charge de la santé scolaire de la wilaya de Mostaganem ont tenu, par principe de précaution et de prévention, à redoubler de vigilance en mobilisant pas moins de vingt-cinq  unités de dépistage et de suivi, chargées de sillonner la wilaya en procédant à des visites médicales systématiques dans les établissements scolaires. Ce sont ainsi 59 chirurgiens-dentistes, 62 médecins généralistes, 43 psychologues, accompagnés de paramédicaux, qui se trouvent répartis en équipes, chacune se chargeant du suivi de près de 4 000 élèves. Bien sûr, la couverture semble en deçà de l’exigence normative, mais cette «préoccupation», nous dit-on, est prise en charge dans la mesure où les effectifs du corps  médical devraient être renforcés sous peu. Et, outre les visites périodiques et systématiques, des opérations de vaccination ou encore des campagnes de sensibilisation pour le respect des règles d’hygiène, y compris celle des locaux et cantines scolaires mais aussi à la maison sont régulièrement menées.