Les agents de contrôle relevant de la DCP de la wilaya de Mostaganem éprouvent d’énormes difficultés à accomplir convenablement leur mission sur le terrain où les brigades de contrôle se trouvent souvent devant des locaux fermés

, car leurs propriétaires fuient les contrôleurs. Le mot d’ordre suivi par ces commerçants est de baisser rideaux dès que l’alerte est donnée concernant le passage des contrôleurs. «Même une grève générale des commerces ne pourrait réussir à mobiliser une telle solidarité», lance un citoyen. Au courant de la semaine écoulée de nombreux commerçants, grossistes ou détaillants, ont fermé pour déjouer l’opération menée par la DCP. Un comportement répréhensible observé par ces commerçants pour se soustraire à tout contrôle, déplorent d’autres consommateurs de la région. «Fermer les locaux commerciaux pour fuir les agents concernés est devenu une pratique courante dans la région. Un phénomène qui tend à se généraliser», affirme un retraité. Face à cette situation, les contrôleurs sont parfois dans l’impossibilité de faire appliquer la réglementation. Un tel comportement ne peut que renseigner sur l’activité de ces commerçants qui semblent être des spéculateurs étant donné qu’ils ne disposent pas de factures en bonne et due forme. De leur côté, les commerçants se justifient en qualifiant ces opérations de «traque» menée contre eux.