Douze investisseurs ayant bénéficié, à Mostaganem, d’une concession de terrains destinées à abriter des unités agroalimentaires et industrielles viennent d’être mis en demeure en raison des retards enregistrés dans l’avancement de leurs projets, a-t-on indiqué à la wilaya.

Les opérateurs en question ont bénéficié de cinq lots dans la zone d’activité de Fornaka et dans la zone de Sidi Ali, a ajouté la même source, précisant que ces mises en demeure ont été adressées sur instruction du cabinet du wali, à la suite d’une récente inspection. Une tournée qui lui a permis de constater que certains chantiers, ouverts l’été dernier, affichent des taux d’avancement des travaux ne dépassant guère 15 %. Selon la wilaya, le chef de l’exécutif local a aussi donné des instructions à l’effet de retirer l’acte d’attribution à tout investisseur après deux mises en demeure. Les projets accusant un retard en matière d’avancement dans les zones de Fornaka et de Sidi Ali ont trait aux domaines de l’agroalimentaire et de l’industrie. Ils portent notamment sur la réalisation d’une unité de transformation de bois appelée à générer 170 emplois directs, d’abattoirs modernes, d’usines de production de matériaux de construction et d’une unité de réparation de bateaux.