La Commission internationale pour l’étude et l’amélioration de l’enseignement des mathématiques (CIEAEM) a organisé son 70e Congrès scientifique, qui se déroule du 15 au 19 juillet, à l’université Ibn Badis de Mostaganem, en partenariat avec la Fondation méditerranéenne du développement durable, Djanatu Al-Arif, AISA, ONG Internationale et l’université.

Cet événement se déroule sous le haut patronage de Son Excellence le Président Abdelaziz Bouteflika, sous le thème « Mathématiques et vivre ensemble : processus social et principe didactique ». L’ouverture de ce Congrès international de la CIEAEM a été assurée par Tahar Hadjar, ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche scientifique, en présence des autorités civiles de la wilaya de Mostaganem, à leur tête le wali Mohamed Abdenour Rebhi, des parlementaires des deux chambres, des ambassadeurs de la Palestine et d’Indonésie ainsi que des chercheurs et enseignants de tout niveau, provenant de plus de 20 pays des cinq continents ainsi que d’une centaine d’inspecteurs de l’Education nationale représentant l’ensemble des wilayas d’Algérie. Après l’allocution du recteur de l’université de Mostaganem, et le wali, la parole fut donné au guide spirituel de l’ordre soufi Alawi et président fondateur de la Fondation méditerranéenne du développement durable « Djanatu El Arif » Cheikh Khaled Bentounes, qui a lancé un appel aux chercheurs et enseignants de mathématique tout niveau qui étaient présents, d’inclure la culture du vivre ensemble en paix dans leurs universités. De son côté, Tahar Hadjar a beaucoup apprécié cette initiative. Il dira dans de sens : « Il s’agit d’une première pour la CIEAEM, en décidant de choisir l’Algérie, pays initiateur de la Journée internationale du vivre ensemble en paix, dont l’idée a été lancée en 2014 par le Cheikh Khaled Bentounès, et surtout pays riche du potentiel de sa jeunesse et de possibilités dans le domaine de l’éducation ». Dans un point de presse organisé à la même occasion, le ministre déclarera que prochainement une école supérieure des mathématiques ouvrira ses portes dans la wilaya de Béjaïa et plus précisément dans la localité d’Amizour. Interrogé sur le choix du thème de ce congrès, cheikh Khaled Bentounes dira : « Ce choix s’inscrit totalement dans l’esprit humaniste du vivre ensemble et d’un renouveau de l’enseignement qui a initié la CIEAEM ». Et d’ajouter : « Nous souhaitons que cette initiative ouvre des voies nouvelles dans l’enseignement des mathématiques, discipline qui joue un rôle important dans la connaissance et le développement de la société d’aujourd’hui ».