Les responsables des laiteries de la wilaya de Mostaganem se sont rendus à l’évidence, comme Giplait, ou bien la Laiterie du littoral, à Salamandre, que la consommation journalière de lait double, voire triple durant la saison estivale.

Raison pour laquelle la production a été revue à la hausse avec 120 000 l/j sortis des usines de conditionnement de cette denrée. Les qualités de lait sont le lait de vache écrémé, partiellement écrémé, lait de vache entier. Toutefois, la filière lait est confrontée à différents problèmes, ce qui a rendu difficile la production de lait en premier lieu, les conditions climatiques défavorables par un manque flagrant de pluie trois années de suite et la cherté de l’aliment, notamment le fourrage, sans compter les frais de vétérinaires et des médicaments pour la santé animale. Cette situation a influé négativement sur l’élevage bovin. En dépit de cela, la production de lait se poursuit avec des perturbations. Giplait de Mostaganem a un contrat avec 200 éleveurs et agriculteurs, englobant 1 400 vaches laitières. L’agriculteur bénéficie d’un salaire mensuel suivant la capacité et la qualité de lait livrée avec le nouveau prix. L’Etat soutient le fellah avec une prime de 12 DA en plus de 2 DA de prime sanitaire. La production de lait de vache produit par Giplait quotidiennement est de 10 000 à 11 00 l/j et 70 000 l/j de lait en poudre soit au total 80 000 l/j. Pour rappel, la wilaya compte 4 laiteries privées et une étatique Giplait. E. O.