Un policier a été placé en garde à vue suite à la mort d’un mineur suite à un tir de sommation lors de la perquisition, mardi, d’un domicile à Baraki (Alger), parallèlement à l’ouverture d’une enquête dont les conclusions seront dévoilées prochainement, indique un communiqué de la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN).

“Suite à l’exécution d’un mandat de perquisition d’un domicile, le 10 janvier 2023, par les éléments de la Sûreté de daïra de Baraki dans la wilaya d’Alger, qui s’est soldée par l’arrestation de deux individus et la saisie de plus de 1.000 comprimés psychotropes et une quantité de drogue, les éléments de la formation sécuritaire ont été pris au dépourvu lorsque certains jeunes de la cité voulaient troubler le déroulement de l’opération, ce qui a amené un policier à opérer un tir de sommation ayant touché le mineur dénommé (A. I) qui a été transporté immédiatement à l’hôpital Salim Zemirli à El Harrach où il a succombé à ses blessures vers midi”, lit-on dans le communiqué.

A cet effet, la DGSN informe que “le policier a été placé en garde à vue dans un commissariat et son arme a été soumise à l’expertise balistique”, ajoutant qu’une “enquête a été ouverte sous la supervision du Procureur de la République près le tribunal d’El Harrach”.

Ainsi, la DGSN présente ses sincères condoléances à la famille de la victime et assure que l’opinion publique sera tenue informée des conclusions de l’enquête et des mesures prises en coordination avec les juridictions compétentes”, conclut la même source.