Depuis le début, compte tenu de son statut, il était la seule véritable chance de médaille algérienne dans les championnats du Monde d’athlétisme 2019 qu’abrite le Qatar du 27 septembre au 6 octobre. Taoufik Makhloufi sera au rendez-vous de la finale du 1500m prévue aujourd’hui à partir de 17h40. Le double médaillé d’argent aux Jeux Olympiques 2016 de Rio (Brésil) sur 800 et 1500m n’a pas la certitude, même s’il doit avoir la détermination, de monter sur le podium dans une course dans laquelle le Kenyan Timothy Cheruiyot part favori.

Avec un chrono de 3 :36.69, Makhloufi a réussi à terminer second de sa demi-finale dominée par… Cheruiyot en 3 :36.53. Au moment de franchir la ligne d’arrivée, le natif de Souk Ahras a paru décontracté. Tout en relâchement. Comme pour dire qu’il peut courir la distance en moins de temps. Un coup d’œil à la deuxième demi-finale pour voir le temps de passage définitif. C’est plus ou moins le même. Marcin Lewandowski, qui terminé premier de la course, n’a, lui aussi, pas pu courir sous la barre de 3 :36 (3 :36.50). Le second du Polonais, à savoir Keyna Ronald (Kenya), a enregistré un 3 :36.53 contre 3 :36.58 pour le Norvégien Jakob Ingebrigsten troisième. On ne sait pas en combien se courra la finale. Elle peut se dérouler sur un faux rythme et être lente ou être rapide car la barre de 3 :31 reste la norme sur 1500m. Peut-être que notre champion olympique à Londres en 2012 sera obligé de mettre les bouchées doubles afin d’arracher une des trois médailles. Ça sera, en tout cas, son objectif dans ce qui peut être sa dernière chance de décrocher un sacre ou une distinction mondiale. Lui qui n’a jamais pu briller dans ce rendez-vous biennal de l’athlétisme universel car obligé de faire l’impasse sur ceux de 2013 et 2017 à cause de problèmes physiques.
Troisième meilleur performeur en 2019
Sa meilleure performance à ce niveau reste la 4e place lors des championnats du Monde 2015 de Pékin sur la distance avec un temps de… 3 :34.76. C’est pour dire que l’épreuve de ce soir devrait, potentiellement, être plus rapide que les demies. Surtout que les trois premiers de chaque demie n’ont pas donné l’air d’avoir tout lâché sur la piste. A commencer par le Dz qui était en gestion vendredi. Toutefois, il est utile de noter qu’il y a un peu plus de trois ans à Rio de Janeiro, un 3 :50.11 lui avait suffit pour devenir vice-champion aux Olympiades. La chaleur pesante de Doha, l’enjeu et l’aspect tactique sur ce type de courses ouvre la porte à toutes les éventualités chronométriques. La présence de deux Kényans (Cheruiyot et Kwemoi) en lice devrait, néanmoins, garantir un rythme assez soutenu. Pour Makhloufi, troisième meilleur performeur en 2019 (3 :31.77) derrière Ingenbrigtsen (3 :30.16) et Cheruiyot
(3 :28.77), on ne sait pas vraiment où situer son niveau tant il a eu beaucoup de pépins physiques ces dernières années. Ajouté à cela son retour à la compétition assez tardif puisqu’il n’a recouru qu’au mois de juillet dernier. Ses répétitions étaient majoritairement sur 800m. Il n’a pas été vraiment flamboyant mais, selon nos sources, il s’en est servi pour travailler son explosivité afin de bien finir les courses. D’ailleurs, il a décidé de s’engager sur 1500m uniquement pour cette date qatarie. Choix payant ? On le saura ce soir à partir de 17h45 en espérant que la réussite soit avec Taoufik !

Mobilis encourage le champion Taoufik Makhloufi
Mobilis, félicite l’ambassadeur de sa marque, le champion, Taoufik MAKHLOUFI, pour sa brillante qualification à la finale de l’épreuve du 1500m, des 17es Championnats du Monde d’athlétisme,
qui a lieu du 27 septembre au 6 octobre 2019 au Khalifa International Stadium de Doha (Qatar).
Ainsi, après avoir réalisé un chrono de (3 :36 :69s) lors des demi-finales, ce vendredi 04 Octobre,
en décrochant la 2éme place, notre champion national, s’apprête à défendre de nouveau son titre
et rivaliser avec les ténors de cette discipline, ce dimanche 06 Octobre à 17h40 lors de la grande finale. Médaillé d’or aux JO 2012 sur 1500m et double médaillé d’argent aux JO 2016 sur 1500 m
et 800m, l’objectif de notre star est la qualification aux Jeux Olympiques de Tokyo de 2020.
Mobilis, encourage notre champion à tous et réitère son soutien et son encouragement au sport
et à la jeunesse.