Le Bayern Munich a connu un contre-temps avant d’arriver au Qatar, mais le géant allemand, opposé lundi aux Egyptiens d’Al Ahly en demi-finale, reste bien le grand favori du Mondial des clubs, où les Tigres mexicains défieront dimanche (18h00 GMT) les Brésiliens de Palmeiras. Vainqueur du Hertha Berlin (1-0) vendredi soir sous la neige dans la capitale allemande pour le compte de la 20e journée de Bundesliga, le Bayern Munich a rallié Doha samedi, deux jours avant sa demi-finale contre les Egyptiens d’Al Ahly, après avoir été bloqué pendant sept heures à l’aéroport de Berlin. Comme les opérations de dégivrage de l’avion ont pris du retard, les contrôleurs aériens n’ont pas autorisé l’avion des Bavarois à décoller, pour respecter une interdiction de vol qui s’applique de 00h00 à 07h00 (locales). «Nous avons l’impression que les autorités compétentes se sont foutu de nous. Les responsables n’ont aucune idée de ce qu’ils ont fait à notre équipe», s’est emporté Karl-Heinz Rummenigge, le patron du club. Avant même ce contre-temps, joueurs et dirigeants étaient conscients que ce qui les attendaient au Qatar, avec leur calendrier infernal, pourrait être «compliqué». «Nous voulons bien sûr donner le meilleur de nous-mêmes. On va tout faire pour ramener ce titre à la maison», a déclaré Hasan Salihamidzic, le directeur sportif du club bavarois.
Lauréat de cinq titres en 2020, – championnat et Coupe d’Allemagne, Ligue des champions, Supercoupes d’Allemagne et d’Europe -, le Bayern n’est pas rassasié. «On est tous conscients que l’enchaînement des matches est un sacré défi. Mais nous voulons absolument remporter ce sixième trophée (de la saison). Nous voulons rentrer dans l’histoire. On accepte volontiers les fatigues liées aux voyages et à l’enchaînement des matches,» a expliqué l’entraîneur du Bayern, Hansi Flick. Pour son attaquant Thomas Müller, «après avoir remporté la Ligue des Champions, nous voulons conclure en beauté et nous offrir aussi ce titre». Depuis la victoire des Allemands au Mondial des clubs en 2013, la compétition a toujours été remportée par une équipe européenne. Adversaires du Bayern Munich lundi (18h00 GMT) en demi-finale, les Egyptiens d’Al Ahly ont battu les Qataris d’Al-Duhail 1 à 0, jeudi en quarts de finale. C’est la sixième fois qu’Al Ahly participe à cette compétition qui réunit les vainqueurs des tournois majeurs de clubs des six confédérations de la Fifa. La première demi-finale oppose dimanche les Tigres au club brésilien de Palmeiras, favori de ce duel et lauréat de la Copa Libertadores. L’attaquant français André-Pierre Gignac a permis avec son doublé à la formation mexicaine d’accéder au dernier carré du tournoi, en battant les Sud-Coréens d’Ulsan Hyundai (2-1).
L’ancien buteur de Marseille, qui évolue au Mexique depuis 2015, avait déjà contribué à la victoire des Tigres en finale de la Ligue des champions de la Concacaf en décembre. L’édition 2020 du Mondial des clubs, dont la finale aura lieu jeudi, avait été repoussée de décembre à février en raison de la pandémie de coronavirus. n

Le programme (heures GMT)
n Demi-finales, dimanche et lundi
Dimanche (18h00)
Tigres (MEX) – Palmeiras (BRA)

Lundi (18h00)
Al Ahly (EGY) – Bayern Munich (GER).

n Finale, jeudi (15h00)
Match pour la 3e place
(18h00) Finale