L’équipe de France a tout simplement été dominée par les Danois en demi-finale du championnat du monde. Incapables de freiner Mikkel Hansen (12 buts) en défense, incapables de tromper Landin ou Green dans la cage danoise, les Français, en quête d’un troisième titre mondial consécutif après leurs sacres de 2015 et 2017, ont connu une cruelle désillusion face à une équipe danoise qui a récité son jeu. Menés 21-15 à la pause, les Français ont paru bien statiques face à des Danois qui marquaient quasiment à chaque occasion. Hansen, bien sûr, mais également Olsen (5 buts) ou Zachariassen (5 buts) ont régulièrement troué la défense tricolore. Melvyn Richardson (6 buts) aura été l’un des seuls Français à surnager dans un match à sens unique, malgré les 8 buts de Mahé. Car jamais les Bleus n’ont été en mesure de changer un scénario qui s’est écrit dès les premières minutes.

Le bronze à aller chercher
Va maintenant venir le temps des questions puisque c’est la première fois en onze ans que les Bleus manquent deux fois de suite la finale d’une grande compétition, après l’Euro 2018 où ils ont pris la troisième place. «L’équipe de France n’a pas été à la hauteur de l’événement, c’était un jour sans. Ce sont des jeunes garçons, il ne faut pas les accabler», déclarait l’entraîneur Didier Dinart une fois la défaite consommée. Mais avec quelques cadres vieillissant ou en fin de carrière internationale annoncée, la question du renouvellement de génération est légitime. Melvyn Richardson a prouvé que la relève était là, mais elle est peut-être encore un peu tendre. Tout n’est cependant pas fini pour les Bleus dans ce championnat du monde. Ils peuvent encore espérer ramener une médaille au pays en prenant la troisième place. Pour cela, ils devront battre aujourd’hui l’Allemagne, battue elle aussi par la Norvège (25-31), dans la petite finale à 14h30.

Foot/CAN-2019
Le tirage au sort fixé au 12 avril
Le tirage au sort de la phase finale de la Coupe d’Afrique des nations CAN-2019 de football, prévue en Egypte, aura lieu le vendredi 12 avril, a indiqué le porte-parole de la Fédération égyptienne (EFA) Ahmed Medjahed, cité hier par les médias locaux. L’Egypte s’est vu attribuer le 8 janvier dernier l’organisation de la 32e CAN (15 juin – 13 juillet), en remplacement du Cameroun, recalé par la Confédération africaine (CAF) en raison du retard accusé dans les travaux des stades devant abriter le tournoi. L’Egypte, qui avait déjà abrité le plus grand tournoi footballistique en Afrique à quatre reprises (1959, 1974, 1986 et 2006), a été préférée à l’Afrique du sud, pays hôte en 1996 et 2013. La 6e et dernière journée des qualifications se jouera le week-end du 22 et 23 mars prochain. L’Algérie, versée dans le groupe D, a composté son billet pour la phase finale à l’issue de sa victoire le 18 novembre face au Togo à Lomé (4-1), à l’occasion de la 5e journée.