Potentiellement, c’est l’adversaire le plus prenable dans un tableau d’adversité injouable. La Suisse sera l’ultime test pour l’équipe nationale dans le Mondial 2021 de handball. Rencontre prévue aujourd’hui à 15h30. Après avoir logiquement subi la loi de la France mercredi dernier puis de la Norvège vendredi, l’Algérie aura l’occasion de terminer le Tour Principal du Mondial par un succès afin d’éviter définitivement la traumatisante 24e place au classement général comme ce fut le cas en 2015 à Doha (Qatar).

Pour ce Championnat du Monde abrité en Egypte (13-31 janvier), la compétition a connu un nouveau mode avec le passage 32 équipes. Un premier écrémage s’est tenu pour dégager les 24 teams, nombre habituel des participants, qui ont animé le «Main round». L’Algérie a pu intégrer la deuxième partie du tournoi à la faveur de sa victoire sur le fil acquise contre le Maroc (23-22). Autrement, les «Verts» se seraient contentés de disputer la Coupe du Président regroupant les 8 éliminés.

La cinquième place en jeu
Pour la seconde phase de la compétition, les «Fennecs» ont hérité de sacrés morceaux de la scène handballistique à savoir la France, plusieurs fois distinguée sur le plan continental et international, et la Norvège, double vice-championne du Monde sortante. Ces deux-là ont fait respecter la logique en s’imposant face aux coéquipiers de Messaoud Berkous. Même si ces derniers ont pu élever leur niveau contre les Français pour s’incliner par 3 buts d’écart seulement (29-26) et laisser espérer qu’il y a comme des signes de rémission pour notre Sept National.
Toutefois, avant-hier en soirée, l’écart de prestige était patent au coup de sifflet final contre les Norvégiens qui l’ont largement emporté 36 à 23 prenant une option pour la qualification en quarts de finale à l’issue des 3 matchs dans le groupe III dominé par les Bleus. Ces derniers ont fait le carton plein (8 points) depuis l’entame du rendez-vous planétaire. C’est pour dire que l’aura joue un rôle sachant que les Tricolores sont en reconstruction et qu’ils ne se présentaient pas au pays des Pharaons avec de réelles garanties.
Ainsi, il reste cette explication face aux Suisses qui vaudra 2 points et évitera la dernière place du sextuor pour Ayoub Abdi, l’une des satisfactions de ce raout planétaire, sachant que les Helvètes ont glané deux unités et en considérant que c’est le résultat des confrontations directes qui est pris en compte pour établir le classement. Se classer 5e évitera à l’EN de jouer pour les places allant de la 21e à la 24e et s’assurer de ne pas faire aussi mauvais qu’il y a 6 ans au Qatar.

Un adversaire imprévisible
Terminer entre le 17e et 20e rang serait déjà un bon indice et un symbole pour la nouvelle page entamée avec l’arrivée du sélectionneur Alain Portes. Ce dernier a effectué un travail louable depuis qu’il a été dépêché en pompier pour reprendre une équipe à la dérive. Il est évident que lui et ses protégés joueront cette rencontre comme si c’était un match couperet.
Cependant, il faudra faire attention aux Helvètes qui ont débarqué sur les lieux en remplacement des Etats-Unis (forfait en raison de la COVID-19). Bien qu’ils aient raté les 11 dernières séquences du Mondial, ils ont joué avec une certaine nonchalance causant de sérieux problèmes à la France et la Norvège qui les ont difficilement battus. N’empêche, on notera que le Portugal a pu les dominer. Ce qui laisse de la place aux nôtres pour espérer enregistrer un deuxième succès dans le tournoi qui serait bon à prendre.